Quand un trouble devient tragédie


Je viens tout juste de lire cette lettre d’opinion « I am Adam Lanza’s mother » qui porte sur la tragédie de l’école Sandy Hook aux US. Elle n’est pas écrite par la véritable mère d’Adam, mais elle aurait tout aussi bien l’être.  Les journaux ont fait état des problèmes de santé mentale du tueur de Newton, qui a abattu 27 personnes (+lui-même) dont 20 enfants directement à leur école primaire. Parmi les victimes, la mère d’Adam Lanza, qui travaillait à cette école.  Ce texte m’a rappelé qu’au moment d’apprendre que le tueur avait aussi assassiné des membres de sa famille, je m’étais dit qu’il devait sûrement avoir de gros problèmes de santé mentale, une schizophrénie ou toute problématique délirante.  Ça m’avais rappelé un cas plus « local », celui de Pascal Morin qui assassina sa mère et ses deux jeunes nièces.  Il y en a d’autres…  Évidemment, ne tombons pas dans la paranoïa, ils ne sont pas tous condamnés à devenir des tueurs…

La lettre de Liza Long (son véritable nom) en dit long pourtant. Elle sait. Son fils n’a que 13 ans et il a déjà plusieurs problèmes, de gros problèmes.  Je lisais ses mésaventures et je pouvais facilement me projeter… un grand frisson m’a parcouru le corps.  Si c’était moi cette mère? Si c’était vous? Certains se voudront rassurants et diront de ne pas s’en faire, que nous sommes de bons parents et qu’avec l’encadrement que nous donnons à nos enfants, ils ont encore plus de chances de s’en sortir et de faire leur chemin.  Oui c’est vrai. Mais Liza Long aussi encadrait énormément son fils… ça ne l’a pourtant pas empêché de cacher les couteaux et d’appeler la police.  Quelquefois, malgré tous nos efforts, on n’y peut rien… le trouble est plus fort que nous…

Chaque soir, mon fils me demande à quoi je vais rêver.  Ce soir, je lui ai dit que j’aurais une petite pensée pour tous ces parents qui ont perdu leur enfant dans cette tragédie.  Il a trouvé ce rêve bien triste… je lui ai dit qu’il avait raison, que je devrais avoir des rêves plus joyeux… il m’a alors dit « tu n’as qu’à rêver aux licornes, c’est beau une licorne ».  Alors ce soir, je rêverai aux licornes… et j’aurai une petite pensée pour tous ces parents et pour leurs enfants…

Soumettre un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s