Un grand coup de balai


Cette photo illustre bien comment je me sens en ce moment. D’une part, je me sens rongée de l’intérieur comme cette citrouille éventrée.  On me vide de mon énergie, de mon intérieur, de moi-même.  La vie s’est chargée de venir me prendre les dernières énergies que j’avais, de miner un peu mes rêves et aspirations. J’avais la tête pleine de beaux projets que je souhaitais voir grandir mais je me questionne sur la pertinence de mettre autant d’énergie dans ceux-ci alors que mes enfants ont besoin de moi.  Encore plus avec ce 2e diagnostic. Ne devrais-je pas mettre mes énergies à l’épanouissement de mes enfants plutôt qu’au mien?

D’autre part, cette photo illustre aussi l’éparpillement de mes idées, de mes émotions.  Je ne sais plus comment y mettre de l’ordre.  Je sais que ce sentiment ne sera que temporaire mais pour l’instant, je vis exactement ce que mon fils vit à longueur de journée.  J’avoue trouver cet état un peu déstabilisant.  Je sais que je suis à l’étape du deuil et que je m’en remettrai… mais pour l’instant, je regarde ces petites graines s’éparpiller et je n’ai qu’une seule envie, passer un grand coup de balai.

6 réflexions sur “Un grand coup de balai

  1. Moi,ma fille va avoir 16 ans. depuis le 10 jan elle est placé ds un centre a ste-sophie.Au palais de justice, les 3 agents lont blesser, frapper a 2 reprises a son genou. en + de lui avoir écrasé le visage si fort au sol. Quelle a un gros bleu au visage. Elle a mal partout. Elle a le TDEH. Le centre dpj, les intervenants, sont suposer proteger nos enfant. ils non meme pas prit de photos c moi 4 jours,en voyant le corps de ma fille, jai capoter.ma fille, est pret a faire toutes leurs demande. et malgré cela…la recommendation..6mois de + ds un autre centre. ma fille et moi, c nous qu il teste. je suis démolie, et ma fille aussi. vendredi nous passons en cour. j en suis a un tel point,a me demander, et de souhaiter si fortement que un jour…quelquun fera du nettoyage ds ce systeme pourri. ils sont +attentionné a verifier quils ne mange pas de sucrerie en semaine. mais ils les poussent a bout,et la l enfant TDEH en subit les conséquences..pete sa coche…nous et les enfants avant besoin de support a l exterieur. pas de séparé nos familles. je ne sais pas comment je vais reagir vendredi,s il ne me redonne pas ma fille. mais la je vais me preparer en conséquence pour que ces agents de sécurité ne touche pas a ma fille. au pire, jme frais enfermé apres c tout. c assez de ce faire rabaisser,humillier se faire dire qu ont est inconpetant. Quanc c eu qui brise nos is que la reves.nous ordonne et ns sommes OBLIGER de les obeir et cela en + de payer les maltraitances phsique et psychologique IRRÉPARABLE par la suite. ma fille sa fait 4 fois qu elle redouble sec 2.. depuis que dpj est ds sa vie. avant elle avait des 80%ds ces notes scolaire. maintenant entre 0 et 30% jai une video de 4 j apres les violences quelle a subit. et HEUREUSEMENT javais enrigistrer la premiere conversation du 10 jan avec lintervenante…ma fille a pas de marque. ma fille exagere la situation….par la suite,sa serais moi qui a malcompris..ouppsss.. maman a enrigistrer.

    J'aime

  2. Je te comprends tellement, mais tellement…

    Ces temps-ci, j’ai le coeur gros. J’aimerais être à la maison, m’occuper de mes enfants, de ma maison. Être là quand ils reviennent de l’école, préparer les repas d’avance, leur faire faire leurs devoirs de bonne heure et non garoché après le souper entre la vaisselle et la préparation des lunchs. Pouvoir aller à leurs plan d’intervention sans me sentir mal de manquer le travail… Avoir du temps pour aller à leurs rendez-vous. Avoir du temps pour jouer avec ma petite puce de deux ans qui, elle aussi, a besoin d’attention de maman.

    Je suis tannée de courir d’un bord et de l’autre. J’ai l’impression de tout faire à moitié, de ne rien faire comme j’aimerais le faire, à 100 %, dont le temps accordé à mes enfants.

    Je suis tellement triste ces temps-ci… J’espère que c’est seulement la déprime du mois de novembre et que ça passera.

    Bon courage.

    J'aime

  3. Je n’ai pas été capable de retenir mes larmes en lisant ton billet. C’est tuff en maudit, je le sais. Y’a des jours ou on est a terre et qu’on a l’impression que le ciel nous tombe dessus. Courage, ma belle.

    J'aime

  4. Ton billet rejoint celui que j’ai écrit il y a quelques jours. Julieadamsfournier.com si jamais tu veux le lire. Je crois qu’on se rejoint pas mal 😉 Au moins, j’ai réussi à prendre un tout petit peu de recul. C’est pas parfait mais bon…le temps aide un peu.

    J'aime

    • Bonjour Julie,
      Moi je n arrive pas avoir ton billet je suis tres curieuse.Nous ont vient d’apprendre que notre fils a le tda/h. J’aimerais savoir si ya un moyen que je puisse le lire.

      Merci

      J'aime

  5. Courage…on peut tout autant s’occuper de sa progéniture que de s’accomplir pleinement en tant que personne; certaines journées sont plus difficiles, mais le soleil finit toujours par pointer ses rayons quand on broie du noir.

    Ici, ces rayons de soleil se nommment Jason, David et Émile, ado, TDAH et caractériel de 3 ans et demi, respectivement.

    Il est évident que nous avons un « deuil » à faire de l’image de l’enfant « parfait » à nos yeux que nous nous faisions, mais quel enfant l’est, justement?

    Il y a moyen de concilier les deux; cela demande juste un peu plus d’organisation!

    Bonne chance! 🙂

    J'aime

Soumettre un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s