Un choc, mais pas une surprise


C’était hier, c’était il y a des mois, voir des années.

Recevoir un diagnostic d’un trouble des fonctions exécutives chez son enfant, peu importe le trouble, ce n’est jamais facile à recevoir.  Quand c’est le deuxième enfant qui le reçoit, ça fait encore mal, mais on s’y est préparé. Ce n’est pas une surprise dans le sens où on sait à quoi on a affaire, on a reconnu les signes et on connait le parcours qui nous attend.  Mais ça demeure un choc.  Un coup dur qui se mélange à un sentiment de découragement;  Pourquoi nous? Pourquoi un deuxième?

Hier, c’était le jour où on nous a annoncé que le TDAH frappait de nouveau notre famille.  J’ai longtemps soupçonné une problématique, j’en ai d’ailleurs souvent parlé ici.  Toutefois, je ne peux m’empêcher d’être en colère.  En colère contre cette double hérédité qui est plus forte que tout, plus forte que nous. Je suis là naïve à me questionner sur les autres pistes d’explication… est-ce que mes biberons seraient responsables parce qu’à l’époque ils avaient du BPA…? Est-ce que j’ai mangé quelque chose durant ma grossesse qui aurait pu affecter ma progéniture?  Est-ce le verre de vin que je me suis permisse au 5e mois qui est responsable de tout ce gâchis? Eh bien non, je ne crois pas.  L’hérédité est plus forte.

Les signes étaient pourtant présents depuis des mois, les professeurs se sont succédés et le sentiment était unanime, mon fils avait un trouble de comportement. J’ai collaboré, j’ai fais preuve d’ouverture et j’ai tenté toutes sortes de choses pour « savoir »… avoir l’heure juste.  Aujourd’hui je l’ai.  Enfin, presque. Nous allons maintenant passer à l’évaluation du potentiel de mon fils et de ses capacités d’attention.  Parce qu’au-delà du diagnostic de TDAH, il faut encore en déterminer les caractéristiques, les couleurs qui lui sont propres.  Avec ou sans H comme on dit souvent…

Jamais je n’aurais pensé avoir 2 enfants avec un même diagnostic, ils sont si différents, comme le jour et la nuit. Mais depuis des lunes, des années, une petite voix à l’intérieur de moi me disait « il est différent cet enfant »… j’ai été à l’écoute de cette petite voix… et j’ai bougé vents et marées pour faire quelque chose, pour comprendre.  Même expérience, parcours différents, mêmes résultats.

C’était il y a des années, des mois. C’était hier et ce sera désormais demain.

8 réflexions sur “Un choc, mais pas une surprise

  1. Pingback: Bilan de l’année 2012 « Vivre le [ TDAH ] en famille

  2. Mon plus vieux est TDA et mon plus jeune vient de commencer la maternelle… depuis qu’il bouge moins qu’a la cpe, je vois bien qu’il est hyperactif….. La routine allait bien au début de l’année dû qu’il avait tellement hâte de commencer l’école ( il vient d’avoir 6ans et pouvait pas l’an passé vue sa date de fête) mais depuis quelques semaine les erreurs d’inattention sont de plus en plus souvent et flagrante…. j’attend un peu mais je freak à l’idée aussi….

    J'aime

  3. On attends le diagnostic du premier en 2013.. la deuxieme semble épargnée mais l’idée d’un troisieme enfant est promise à un avenir au fond du tirroir… En tout cas on continue notre vie avec l’energie et la patience nécessaire pour faire face.

    J'aime

  4. Je comprends tellement. Mon fils a un TDAH mais aussi Asperger (avec un grand a). Nous avons fait « évaluer » ma fille de 2 ans dans le temps pour être certaine qu’elle n’était pas autiste mais le TDAH, eh que je le ressens déjà !! Je me demande même si je vais être capable de passer au travail avec déjà moi de malade (sclérose en plaque). La fatigue m’envahit de plus en plus… Je continue de me battre mais on sait toutes que c’est épuisant ! Courage les mamans ! 🙂

    J'aime

  5. C’est vrai que ce n’est pas simple… Ici nous avons trois enfants Dys… Comme on « dys » ici jamais deux sans trois… L’aîné a un TDA/I avec un DVS… Les deux suivants ont une dyspraxie avec des rayures… Le TDA n’est pas posé mais… je veille… car je suis bien consciente que la frontière est fine entre tous ces troubles qui peuvent se ressembler et s’assembler !!! Courage, vous n’êtes pas seule 😉

    J'aime

  6. Ho que je te comprend. Je commence à voir de plus en plus de points communs entre mes deux filles. Et je dois avouer que je ‘freak’ un peu. Il faut dire que le TDAH, c’est pas mal récent chez nous…Faut s’encourager du mieux qu’on peu, au moins, on peut surement avoir accès à un diagnostique précosse…en tout cas, je l’espère.

    J'aime

  7. Je te comprends tellement! Je n’en ai seulement qu’un qui a aussi ce diagnostic mais on dit que le TDAH est héréditaire à 80%. Ce qui n’est pas négligeable. Donc, je suis déjà préparée que si j’ai un deuxième enfant, ce sera aussi fort probablement un enfant TDAH.

    J'aime

Soumettre un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s