TDAH et secondaire, match imparfait ?


Nous recevons beaucoup de publicités à la maison vantant les écoles secondaire de la région.  Mon fils étant aux portes du passage au secondaire, ça m’amène à réfléchir grandement sur ce passage obligé qui pourrait s’avérer difficile.  C’est connu, nos amours ont souvent besoin d’une grande période d’adaptation pour arriver à s’organiser à la vie du secondaire.  Ils ont un horaire à respecter, qui est réparti souvent sur 9 jours et non pas sur une semaine normale.  Ils doivent penser eux-mêmes à se déplacer vers leurs cours et surtout, ils doivent avoir en main tous les documents nécessaires.

J’imagine déjà mon grand se tromper de cours, de local, d’heure ou oubliant son matériel. Je l’imagine tenter d’ouvrir sa case parce qu’il a oublié son numéro de cadenas ou sa clé… j’imagine le bordel monstre de ce casier… mais surtout, j’appréhende sa démotivation. Au cégep, pas trop d’inquiétude pour nos jeunes.  Une fois identifiés comme TDAH, ils ont plus de temps pour les examens, plus de temps pour remettre un travail… ils peuvent bénéficier d’une foule de services leur permettant de poursuivre leurs études sans être handicapés par leur condition.  Mais au secondaire? Qu’est-ce qu’on a à leur offrir comme services?

Je ne veux pas être alarmiste mais nous savons que la période adolescente peut s’avérer particulièrement « challengeante »… avoir un enfant TDAH est déjà un défi, si on y ajoute l’ado, on risque d’avoir à faire face aux défis qui sont propres à ce stade du développement de notre enfant : problèmes scolaires, difficultés d’interactions sociales, problèmes d’estime de soi, problèmes légaux : tabac, drogues Blessures, accidents et comportement sexuel à risque. Il ne faut surtout pas mettre nos lunettes roses et espérer que le TDAH sera « guéri » à l’adolescence car 70 à 80 % des enfants souffrent encore d’un TDAH à l’adolescence. On dit aussi que c’est durant cette période vulnérable qu’apparaissent les comorbidités.  Est-ce que les professeurs sont outillés pour faire face à la musique, j’en doute.

Évidemment, tout parcours scolaire est accompagné de services : orthopédagogie, psychoéducation, conseil en orientation, soutien psychologique et soutien éducatif spécialisé.  En plus de la dizaine de professeurs, l’ado doit s’organiser avec tous les intervenants spécialisés.  Ce n’est déjà pas simple.  Certaines organisations ont à coeur ce défi de taille.  C’est le cas de la commission scolaire des Samares qui a publié un guide complet sur le TDAH et l’adolescence.  Bien fait et bien documenté, ce guide dresse un bon portrait des adolescents TDAH. Mais qu’en est-il des adaptations prévues au système scolaire traditionnel pour aider/supporter nos jeunes?

Plusieurs moyens peuvent être mis en place pour faciliter la transition :

  • Instaurer une formation pratico-pratique sur l’organisation personnelle au secondaire (trucs et astuces pour favoriser une meilleure organisation quotidienne)
  • Favoriser les cours plus pratiques en début de journée et déplacer le cours d’éducation physique en fin de journée.
  • Une salle de classe dédiée où il pourrait trouver du support (devoirs, travaux, etc.)
  • Réduire la charge des devoirs
  • Écourter les journées de cours, favoriser la pratique plutôt que l’académique
  • Un service de tuteur (ou un ami de classe qui l’aide)
  • Permettre l’utilisation de dictaphone (ou magnétophone) qui remplacerait la prise de notes.  L’utilisation d’un portable ou d’un iPad
  • Passation de tests oraux ou possibilité d’avoir plus de temps pour passer le test

Il ne fait aucun doute dans ma tête qu’une action concrète doit être prise pour nos adolescents TDAH.  Vous connaissez des écoles secondaires qui méritent d’être connues pour leur approche « adaptée » au trouble de l’attention et à l’hyperactivité? Mes oreilles sont grandes ouvertes!

5 réflexions sur “TDAH et secondaire, match imparfait ?

  1. Le Collège Charles-Lemoyne à Longueuil (Montérégie) est une école privée qui offre un profil « appui pédagogique » pour tous les enfants avec troubles d’apprentissages. Classes réduites, local qui ne change pas, aide en classe, ordinateurs etc.

    J'aime

  2. Je peux affirmer que les écoles secondaires de la commission scolaire des Affluents sont vraiment bien côté adaptations. Bien sûr, ça reste un défi côté organisation pour les élèves au secondaire, trouble ou pas !

    J'aime

  3. Mon fils est TDAH, avec une grosse immaturité en prime; il est présentement en 5e année du primaire, et j’appréhende son passage au secondaire, dans deux ans. J’ai quand même de la chance, jusqu’ici il réussit bien en classe, mais je suis quand même inquiète pour son passage au secondaire, à savoir s’il aura les ressources nécessaires à sa portée; je me renseignerai auprès de l’école secondaire fréquentée par mon fils aîné, qui semble offrir un bon encadrement aux élèves.

    Courage à tous!

    J'aime

  4. Je commence les portes ouvertes des écoles secondaires avec mon fils qui combine tdah et dysorthographie; si je trouve « L’École » je vous en fait part, mais ça m’inquiète beaucoup moi aussi…j’ai du le retirer de l’école primaire privée, car ils n’étaient pas prêt à lui permettre d’utiliser un ordinateur comme le recommandait son orthopédagogue. Il devait juste apprendre à utiliser plus son lexibook!!!!! Lamentable…

    Bon courage à vous!

    J'aime

  5. Les écoles secondaires du Nouveau-Brunswick offrent des accommodations telles que vous décrivez dans votre blog. Bien que nous ayons nos défis, les élèves ayant un diagnotic de TDAH ne sont pas laissés pour compte et sont suivis de près à l’aide d’un PI (plan individualisé). Mère d’un enfant TDAH, je suis, comme vous, inquiète pour lui, mais j’entretiens de très bons liens avec ses enseignants et l’équipe stratégique de son école. 🙂

    J'aime

Soumettre un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s