Fini les secrets


Ça y est, j’ai pris une grande décision.  J’ai décidé de ne plus cacher mon identité.  Je me prénomme Éloïse et je suis la maman d’Antoine, Christophe et Guillaume.  Cette « sortie du placard » résulte d’un cheminement personnel que j’ai entamé il y a quelques semaines déjà lorsque je décidai d’associer mon compte Twitter (@eloisebeaule) à la page Facebook de Famille [TDAH].  Toutes les personnes me connaissant ont alors vu mes publications reliées au TDAH et à l’existence de ce blogue.  Plusieurs proches connaissaient mon secret.  Ils ont su le garder précieusement.

Pourquoi un secret?

Je me sens mal à l’aise de l’avouer aujourd’hui mais j’avais une certaine peur du jugement des autres.  Peur d’être jugée comme parent (et pourtant, je sais bien que je n’en suis pas responsable), peur que l’on juge mon fils (surtout), peur d’éloigner les gens.  Peur de l’inconfort et du malaise que cela suscite.  Je suis certaine que je ne suis pas la seule à avoir vécu ce sentiment…

Puis un jour, ce sentiment a été remplacé par le besoin d’en parler, de faire connaître le TDAH, d’expliquer ce qui est si spécial chez mon fils… en parler pour mieux comprendre et informer ceux qui m’entourent ou ceux qui portent des jugements sans connaître ce qu’est vraiment le trouble déficitaire de l’attention.  Cette étape de ma vie a été déterminante… je me suis en quelque sorte retrouvée.  C’est pourquoi aujourd’hui, je n’ai plus envie de me cacher ni de cacher l’identité de mes enfants.  Le TDAH est présent dans notre vie et il le sera pour toujours.  C’est ainsi et j’accepte ce défi que m’apporte la vie.  Oui il arrive que certaines personnes jugent et qu’un certain malaise s’installe lorsque j’en parle ouvertement.  Mais vous savez quoi?  Je-m’en-fou ! 😉

Je suis Eloïse, maman d’Antoine et je suis fière de mon fils, TDAH ou pas!

8 réflexions sur “Fini les secrets

  1. Bonjour Éloïse, mon petit dernier, Olivier, 7 ans, est TDAH et est en évaluation pour TED/NS. C’est un enfant enjoué et dynamique, charmant et charmeur, un vrai survivant, mais mon dieu que sa vie est difficile; anxiété chronique, léger TOC, trouble d’apprentissage (donc on a droit à la roue des orthophonistes, orthopédagogues, aide pédagogique, plan d’intervention avec l’éducatrice spécialisée pour l’aider avec ses relations avec les autres et apprendre à faire de bon choix). Intelligence plus haute que la moyenne mais tous ses troubles le ralentissent..et on ne parle pas de ses difficultés de relations avec ses pairs. Pauvre tit-loup, il veut tellement avoir des amis mais c’est difficile. Le regard des autres? mais voyons..il n’est pas hyperactif, bon ok peut-être impulsif avec la mèche courte et une très grande bulle, mais il n’a pas besoin de médication…Un jour, mon grand a entendu ses commentaires et il dit: moi, prendre un médicament pour ne plus être mélangé dans ma tête, ca me va! c’est comme mes médicaments pour l’asthme, j’en ai besoin…que dire de plus??? allez! on lâche pas! pour eux! pour nous!

    Sylvie

    J'aime

  2. Bravo!!!!! Je survol votre blogue car hier soir j’ai enfin accepté le fait que j’étais un adulte qui souffre de TDA! Une vraie claque dans la gueule!!!! Je me sens bcp mieux maintenant et je vais être un lecteur assidue de votre blogue! Le TDA était jusqu’à hier la source de la séparation imminente avec ma conjointe et probablement un des facteurs de mes 2 autres séparations! J’ai un fils de 14 ans qui je pense à aussi le TDA alors j’entreprends aujourd’hui un grand voyage vers le contrôle de mon TDA et celui de mon fiston!
    Merci et à bientôt!!

    J'aime

  3. Bonjour Eloïse … Ton message me touche beaucoup … Mes trois enfants et moi-même sommes TDAH, j’anime des groupes de parole pour parents TDAH et je peux te dire que tous avons vécu les mêmes sentiments que toi. On peut le dire : c’est un vrai long parcours du combattant. Pourtant je ne vois que des parents courageux, qui chaque jour se lèvent avec un nouveau courage pour accompagner leur enfant un pas plus loin.
    Osons en parler, osons nous montrer pour faire évoluer les mentalités et permettre aux gens de mieux comprendre ce que nous vivons et surtout ce que vit notre enfant.
    Bravo et bon courage à toi
    Amicalement, Anne-françoise

    J'aime

  4. Bravo! Le secret ne fait qu’alimenter les préjugés. Je dis ouvertement à qui veut l’entendre que mon fils souffre du TDAH. Ça permet de mieux comprendre son comportement. Reste à me convaincre de déclarer au grand jour mes 2 dépressions…pas encore rendue là.

    J'aime

  5. Bravo Éloise!!!! Dans la première semaine du diagnostique de ma fille j’ai fait face à tellement de préjugé et ce même dans ma famille immédiate que j’ai toujours milité,expliqué. Par contre je comprend le choix que tu avais fait. Mais aujourd’hui je ne peux que te dire BRAVO! d’avoir surmonter cela et de militer, éduquer les gens. C’est avec des parents engagé que nous réussirons à faire comprendre nos petites merveilles. J’adore ton blog et ton engagement à la cause!

    J'aime

  6. Parfois, on peut avoir l’impression qu’on est les seuls à vivre ces problèmes (si on peut appeler ça comme ça!) mais je dois te dire que j’ai exactement les mêmes préoccupations que toi… Mon plus vieux, Alexandre 11 ans est TDA et il a le SGT léger et mon plus jeune, Mikaël 8 ans est TDAH. Cette année est ma première  »bonne » année depuis qu’ils ont commencé l’école, juste pour te dire,,, J’en ai versé des larmes et j’en ai eu, des inquiétudes. C’est comme si là, je commençais à voir la lumière au bout du tunnel!

    J'aime

Soumettre un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s