Mes épaules sont lourdes


ImageJe n’ai pas tellement publié ces derniers jours, je m’en excuse.  Nos journées étaient occupées à magasiner une nouvelle maison, à planifier la vente de la nôtre.  Bref, ce manque de temps m’a tenue à l’écart.  Aujourd’hui, j’avais vraiment besoin de cet exutoire.  Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, avec 3 garçons, on dirait que les problèmes arrivent en rafale.  C’est peut-être la résultante d’une situation XYZ mais elle demeure quand même fidèle au poste… la bourrasque me ramasse à chaque fois d’un seul coup!

Lors des dernières rencontres en psychothérapie de mon fils ainé, la psychologue me suggérait de lui donner du « lousse », de le laisser prendre de l’autonomie… de laisser tomber mon encadrement un peu (j’ai compris « lâcher prise »).  Avec beaucoup de mal, j’ai réussi à faire confiance à mon fils et à le laisser voler de ses propres ailes… Hier soir en fouinant dans son agenda (que je n’avais pas vu depuis 2 semaines… un oubli!) je me suis rendue compte des conséquences de cette prise d’autonomie… les devoirs qui ne sont pas faits (je lui demandait et il répondait qu’ils l’étaient), 3 réflexions que je devais signer et qui attendaient là… sans parler du fait que mon fils a imité ma signature, qu’il a effacé sa première réflexion de son agenda et des nombreux messages que je n’avais jamais reçu.  Ma réaction? Colère, déception et découragement.  En plus d’avoir chuté drastiquement côté ‘notes’ en français… mon fils accumulait maintenant des problèmes de comportement.  J’ai pris la situation en main et j’ai décidé d’attacher des conséquences à ces gestes… l’ordinateur est maintenant restreint. « Contrôle parental » !!  Trop de temps passé sur les jeux, pas suffisamment dans les devoirs et les leçons.

Ce matin, j’ai eu une discussion avec l’éducatrice de la garderie qui me questionnait sur mon petit dernier… est-il favorisé dans la famille? Obtient-il tout ce qui veut? Comment agit-il avec ses frères? Mon fils frappe ses amis… il ne partage pas et pique des crises si un ami le touche ou entre dans sa bulle… Il n’est pas comme ça à la maison… il a son caractère mais c’est somme toute un petit garçon très agréable.  J’ai respiré un grand coup et je me suis précipité au boulot.

Ce soir, j’avais à mon agenda une rencontre de parents pour mon 2e garçon… je m’y pointe et à ma grande surprise (pour ne pas dire stupéfaction), ce n’était pas une professeur qui m’attendait mais 4!  Je n’avais pas bien compris le concept sur le coup. Je croyais qu’ils rencontraient tous les parents de la même façon, ensemble!  Ben non… juste moi! « Houston, we got a problem » m’ont-ils dit… assise sur la minuscule chaise de la classe, je me sentais aussi petite qu’une enfant qui passe dans le bureau du directeur… mes mains tremblaient de peur, peur d’affronter le pire… mon enfant avait un problème, un gros problème. Si gros que 4 intervenants prenaient de leur temps personnel pour me rencontrer… réveillez-moi quelqu’un, je rêve… mon fils a 7 ans, pas 14! J’ai écouté, j’ai entendu est acquiescé… J’étais stupéfaite de certains exemples présentés et parfois pas du tout… Ça sentait le plan d’intervention à plein nez.  Mais comme on déménage et que l’enfant ne restera pas à cette école l’an prochain… on ne parle pas d’intervention mais plutôt de « transition »… agir pour ne pas qu’il soit étiqueté à sa nouvelle école.  Pour agir, croyez-moi, j’agis! Mais un moment donné… quand rien ne semble fonctionner, kessé tu fais?

Bien sûr j’ai d’autres cartes dans ma manche, je suis toujours en attente d’une évaluation… j’ai des recommandations de « diète » à haute teneur en tyrosine et tryptophane…en Oméga3.. c’est pas simple tout ça.  J’ai les épaules si lourdes aujourd’hui… je sens que c’est moi qui va maintenant avoir besoin d’Oméga3 pour me remonter le moral… me requinquer un peu…  Mais comme le dit le dicton : demain est un autre jour.

16 réflexions sur “Mes épaules sont lourdes

  1. Les épaules lourdes… J’connais, j’comprends 😦 Ces soirs où, c’est comme pas possible… On se demande limite comment continuer, et pourtant on tient bon… Parce que, finalement, si c’est dur pour nous… Et pour eux, nos p’tits loups, au milieu de tout ça, c’est encore plus dur : entre les diètes,le regard des autres, la culpabilité… A nous de tenir, pour eux, de les tirer vers leur avenir.

    J'aime

  2. Pingback: Bilan de l’année 2012 « Vivre le [ TDAH ] en famille

  3. Une théorie propose que le TDAH puisse être d’origine génétique, remontant jusqu’à nos ancêtres. Thom Hartman a été un des premiers auteurs à proposer que le « trouble déficitaire de l’attention » n’était pas qu’un trouble, grâce à la théorie du chasseur et de l’agriculteur.

    Les moyens de survie ont bien évolué tout au long de l’histoire. Les premiers humains étaient des chasseurs-cueilleurs et des nomades. Thom Hartman a pour théorie que certains humains étaient plus qualifiés pour la chasse que d’autres. Ces individus étaient « hyper-alertes », détectant chaque stimulus présent dans leur environnement. De nos jours, c’est ce que nous appelons des distractions. Toutefois, en tant que chasseur, vous devez prendre connaissance de votre environnement, sinon vous perdrez votre proie ou vous le deviendrez.

    Cette théorie s’applique également à l’impulsivité, qui permet au chasseur d’identifier et de saisir rapidement les opportunités. Prenons l’exemple d’une antilope qui descendrait de la colline pour aller s’abreuver. Si le chasseur prend le temps d’évaluer et de planifier la situation, il restera fort probablement sur sa faim puisque l’animal aura eu le temps de se sauver. En effet, lorsque nous étudions le tout de plus près, nous constatons que la plupart, sinon toutes les caractéristiques relatives au TDAH feraient d’un individu un meilleur chasseur.

    En évoluant vers un mode de vie plus sédentaire (agriculteurs), suivi de près par l’industrialisation, différentes caractéristiques sont devenues mieux adaptées à notre survie. Les individus n’étant pas atteints du TDAH, que Hartman qualifie d’agriculteurs, travaillaient de façon linéaire. Pour l’agriculteur ayant une récolte fructueuse, les choses devaient se dérouler à un certain moment et d’une certaine manière. Afin d’organiser ses récoltes et d’en maximiser le rendement, les agriculteurs devaient développer un mode de pensée linéaire.

    De nos jours, votre succès dépend souvent du rôle que vous jouez. Un chasseur atteint du TDAH demeure toujours le mieux équipé pour jouer un rôle de chasseur, en tant qu’entrepreneur, pompier, policier, urgentologue ou journaliste enquêteur. Toutefois, un agriculteur n’étant pas atteint du TDAH sera mieux outillé pour faire un travail clérical. Aucun des deux n’est meilleur que l’autre. Les problèmes ne surviennent généralement que lorsque vous tentez de vous conformer à un mode de vie qui n’est pas le vôtre.

    J'aime

  4. Moi aussi je suis heureuse de voir que je ne suis pas seul mais le problème, c’est que les gens qui connaissent pas cette état dans lequel se trouvent nos adorables enfants, se permettent de juger l’éducation qu’on essai tant bien que mal a faire. Je vais continuer a regarder ce site que je viens de découvrir a l’instant et j’espère pouvoir faire partager le contenu au gens de mon entourage et même plus encore au monde entier… pour qu’enfin ont soient considérés nous les parents d’enfants qui « dérange » comme des héros qui sauve leur petit bonheur… A+

    J'aime

  5. C’est vraiment un mantra pour moi :
    personne (ni même moi d’ailleurs) pourra dire que je n’ai pas tout tenté …
    Ça me réconforte, le soir quand je repense à une journée difficile.
    Prenez une bonne dose de soleil, ça remonte le moral 🙂

    J'aime

  6. Si tu savais comme je te comprends….

    Et oui, même si je suis désolée de voir que d’autres vivent les mêmes choses que moi, je suis soulagée de constater que je ne suis pas la seule extra-terrestre à avoir une vie comme ça.

    Ici aussi, ça vient par passe. Une semaine, ça va bien, l’autre  »bang »!! tous les malheurs arrivent en même temps. C’est tellement décourageant. J’ai moi-même déjà fondu en larmes devant la directrice de l’école et la TES…la honte!!! Un moment donné, tu te sens à bout de ressources.

    Moi il y a mon grand qui est diagnostiqué SGT et TDA (11 ans en avril) et mon plus jeune (8 ans) TDAH avec un gros trouble d’opposition (le psy dit même qu’il est resté dans sa phase du  »non », imagine!) C’est le plus jeune qui nous donne le plus de fil à retordre ces temps-ci, car il a un caractère très très difficile.

    Je voulais te dire, ça me fait tellement de bien de te lire…j’ai vraiment l’impression de lire ma vie…malheureusement pour toi!

    J'aime

    • Finalement, nous ne sommes pas très différentes les unes des autres… c’est le point positif que j’en retire. C’est tout de même extraordinaire non? Fini l’isolement, le questionnement à savoir ce que l’on a fait ou pas fait… nous ne sommes pas uniques! D’autres comme nous vivent des choses difficiles à gérer, à accepter. Je me dis, « c’est mon karma » et je dois vivre avec. Mais je vais y arriver, je veux que mes enfants soient heureux et qu’ils s’accomplissent dans la vie. Personne ne pourra me dire que je n’ai pas tout tenté… 😉 Merci d’avoir partagé!!

      J'aime

  7. Bonjour, j ai lu les différents commentaires, inutile de vous dire que moi papa d un garçon TDA h sous concerta depuis 3 ans, je partage vos impressions, vos ressentis, vos sentiments.

    J'aime

  8. Quel journée ! J’imagine que tu te sentais vraiment mal. Ça devient difficile à encaisser à un moment quand tu sais que tu fais tellement beaucoup de gestes concrets pour aider tes enfants qui ont le TDAH ou autres. Lâche pas, comme je dis toujours tu es un modèle pour nous et tu ne sais pas à quel point tu nous fais du bien, on ne se sent pas seule dans ce bateau ! Merci !

    Moi aussi, dernièrement, j’ai eu à rencontrer l’école pour mon fils de 8 ans qui a un plan d’intervention vu son TDAH. Malgré, l’aide de 2 personnes qualifiés à l’école plus le professeur et mon aide à la maison, les notes du bulletin sont assez faibles pour ne pas dire médiocre ! Mon garçon est déçu mais il me dit:  » maman, je vais pas lâcher, ça c’est sûr ! » Au moins, il veut réussir !

    Mais, dans la réalité ce n’est pas ce qui se passe. Il fait de la procrastination, il dit qu’il a fait son devoir de compréhension de texte à l’école et laisse son cahier à l’école. La semaine d’ensuite, le prof. m’écrit pour me dire que le devoir n’a pas été fait…j’en parle à mon garçon, il s’en fou et il nie tout!

    Comme je le disais, j’ai été rencontrer la direction de l’école qui est malheureusement tombée sous le charme de mon ex, le fameux papa beau et charmant, qui est sur mon dos et qui fait de l’aliénation parentale à mes enfants.

    Ma fille de 11 ans, me parle souvent de ce que son père lui dit contre moi pour me rabaisser à ses yeux et elle a beaucoup de peine de cela. Je trouve ça dur. Il met la direction de son côté et me fait passer pour une mauvaise mère. On devrait au contraire s’allier pour aider notre fils qui n’a pas besoin de cela en plus. Je ne peux pas confronter mon ex, sur ce comportement, il a une bonne emprise sur moi, j’en ai peur.

    Pourtant, ma famille, le sait, je fais beaucoup pour aider mon fils, je suis toujours là pour l’aider à faire ses leçons, je lui donne confiance, je l’encourage, je fais des résumés pour l’aider à mémoriser des informations concernant ses examens. A son premier bulletin en septembre, il était très découragé, il pleurait, j’ai pris le temps de l’écouter, je lui ai dit que nous allions faire un plan B, s’il était d’accord, il était content.

    Le plan B, c’était un concept de récompense quand il fait bien ses leçons. Cela nous a beaucoup aidés pour qu’il focus sur ses leçons plus facilement. C’est bizarre, à la maison, dans le calme, il est bon, il sait ses leçons par contre, quand il arrive en classe, il oublie presque tout ce qu’il avait appris, et ce malgré sa médication pour le TDAH. Donc, les notes sont pas si bonnes, il a peur de ne pas passer son année. Ca me fait de la peine après tout les efforts qu’il a fait, c’est décourageant pour lui.

    Alors, voilà, un autre témoignage, je sais pas si il y a quelqu’un d’entre vous qui vit la même chose mais si ça peut aider seulement une personne de voir qu’elle n’est pas la seule à vivre cela et bien ça sera positif !

    Bonne fin de journée et bon courage à tous et à toutes !

    J'aime

  9. Je comprends ton découragement, tu peux faire appel à des amies pour t’extérioriser. Garde pas ça pour toi, c’est pas sain. Ne te sens pas seule ou coupable non plus, nous aussi nous avons décidé de donner du loose à notre plus vieux et surtout des responsabilités. Ça c’est soldé par une coupure complète de la Wii et un avertissement. Il devra nous prouver qu’il est capable de suivre les quelques regles de base ainsi que faire ses petites taches avant d’avoir ses « privilèges ».

    Courage ma belle, t’es une EXCELLENTE mère!!

    J'aime

    • En fait, je n’ai pas écrit ce billet parce que je recherchais du réconfort (bien que ça ne fasse pas de mal ehhehe) mais bien pour m’extérioriser. Car je suis certaine que je ne suis pas la seule parmi vous qui vit ce genre de situation. Vous êtes plusieurs à avoir un, deux, parfois trois enfants TDAH (ou une de ses comorbidités) et ce n’est certainement pas toujours jojo…! Sauf qu’hier, la boule dans la gorge était plutôt difficile à avaler. Je me devais d’en parler, parce qu’on passe toutes à travers ce genre de phase.

      J'aime

      • Bonjour,
        je trouve ton expérience très triste !
        j’ai un tdah et mon fils de 8 ans en a un aussi
        j’ai une très mauvaise relation avec ma mère suite à un manque de confiance et à des réaction exactement comme les tiennes face à ton ado. si tu veux mon avis laisse le respirer !ouff qu’il doit étouffer stoppe les cachettes et fais passer la relation avec ton gas avent l’école il vas survivre. je sais que c’est difficile mais ton fils vas travailler fort sur ce qu’il aime quand il sera motiver.Je crois qu’une maman qui parle aussi souvent de c’est enfant est une bonne maman et que les valeurs que tu donne à ton fils vont le faire revenir à toi et en feront un homme épanouie.L’école n’a pas les bonnes méthode pour les enfants TDAH et leurs font vivre des choses épouvantable je le sais j’ai vue les 2 côtés enfant et parent je comprend mieux ma mère mais notre lien est jamais revenu … Mon fils a vécu le même début de parcourt que moi et oui il faut croire que j’avais pas compris ! aujourd’hui,
        j’ai décider de prendre une autre route pour justement faire disparaitre cette boule dans la gorge que tu parle.Pour vivre notre vie tout simplement je dit pas que j’ai la bonne méthode mais pour le moment l’école à la maison pour mon fils est vraiment bien et il ne prend plus de médicament c’est vraiment du travail mais j’aime ma nouvelle vie ! tu peu aller voir ma page face book a++ bonne chance dans ton parcoure

        https://www.facebook.com/pages/Tdah-Quebec-et-%C3%A9cole-%C3%A0-la-maison/166856133352604 !

        J'aime

  10. Oui, demain est un autre jour… et la nuit porte conseil! Parfois, la seule solution c’est carrément d’attendre que la journée passe. Bon courage!

    J'aime

  11. Oh boy….pas facile tout ça….Vraiment essayer de prendre du temps pour vous seule là-dedans et refaire le plein…Je ne peux pas dire autre chose que courage….vous n’êtes pas seule…Nous sommes là…! :)))

    J'aime

Soumettre un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s