H… comme dans hyperactivité


Je vous parle de mon fils ainé depuis maintenant 2 ans.  J’ai souvent fait état de son TDA sans le H mais avec un I.  Aujourd’hui, bien qu’il ne soit pas encore évalué, je réalise que j’ai maintenant entre les mains, un pas TDA mais avec un grand H.  Pas l’ainé… non non… le cadet.  Il a tout juste 7 ans, ne peut se contenir ni se retenir, bouge sans arrêt, interromps lorsqu’on parle, bouge sans arrêt, à la limite de l’impolitesse, réponds à l’adulte (tous), bouge sans arrêt, est très actif dans le choix de ses activités, parle beaucoup, a du mal à rester assis et vous l’ais-je dit, il bouge sans arrêt.  Bref, j’ai maintenant un H dans ma petite famille.  Est-ce que je suis prête à y faire face puisque je suis déjà passée par-là…? NON.  Je me sens désemparée, découragée et à bout de souffle.  Ça me donne d’ailleurs le goût de lire enfin « Ces parents à bout de souffle » de Suzanne Lavigueur, ça me ferait probablement un bien fou.

Nous avons tenté de vivre avec son comportement parfois très déstabilisant (possible présence de comorbidités) mais là, je dois avouer que je suis au fond.  Vidée.  Plusieurs interventions par semaine, par jour.  Des notes des professeurs dans l’agenda, des menaces, des punitions et pertes de privilèges, maintes discussions… rien n’y fait.  Et il ne veut pas prendre d’Oméga3. Nous avons rendez-vous avec un pédopsychiatre, j’espère avoir des pistes de solutions… parce que sans cela, je n’aurai d’autres choix que de faire faire une évaluation qui va encore nous coûter la peau des fesses.

Parents de plusieurs TDAH, comment faites-vous sans médication?

9 réflexions sur “H… comme dans hyperactivité

  1. Je suis maman TDA sévère et j’ai deux petit coeurs TDAH, I,O sévère.

    Bien que mes enfants et moi-même soyons médicamentés, je peux vous dire que nous vivons quand même des matins tumultueux quand celle-ci ne fait pas encore son effet ou encore certaines fin de soirées sont plutôt désastreuses quand celle-ci ne fait plus effet.

    J’ai une très grande amie, elle s’appelle CONSTANCE, j’ai eu beaucoup de difficultés à m’entendre avec elle au début. Mais elle m’a vite appris que de laisser des chances et de ne pas respecter les règles ou les conséquences dictées, ne ferait qu’empirer les situations de crises, ou pire, les provoquées!

    On se trouve sévère, peur de se faire jugé par les autres parents qui ne sont pas au prise avec des enfants TDA ( H-I-O). Finalement pour se rendre compte que Constance nous facilite la vie. À ce moment, on se sent sur la bonne voie, malgré les montagnes russes, et on ne lâche pas. Tout ce que l’on veut c’est le bien être de nos amours et de la famille.

    On ne doit pas penser à demain, nous n’y sommes pas encore arrivé… on dois penser à aujourd’hui, les petits bonheurs au travers les remous! Il en a toujours au moins un et parfois beaucoup plus! Heureusement.

    Ambrumee, je ne peux que vous conseiller la constance… Elle nous en fait voir de toutes les couleurs au début mais par la suite c’est beaucoup plus libérateur pour nos enfants et nous!

    Bonne continuité xx 🙂

    J'aime

  2. Bonjour,
    Je suis une adulte TDAH qui vient d’être diagnostiquée, car je ne l’ai pas été dans mon enfance. Quand je vois la lutte au quotidien de vous, parents d’enfants TDAH, je ne peux que vous encourager et vous admirez pour l’amour et la compréhension que vous prodiguez à vos enfants.
    Des troubles de l’attention non diagnostiqué, non « médicamentés » donnent souvent un résultat catastrophique à l’âge adulte. Je suis hélas bien placée pour le savoir. Bravo et ne vous découragez pas : il me semble que vos petits TDAH vous le rendront au centuple plus tard, je le parierais….

    J'aime

  3. Bonjour,

    Je suis maman d’un garçon de 8 ans diagnostiqué TDA avec hyperactivité sévère depuis maintenant 3 ans. Sévère, oui, vous pouvez me croire! Nous n’avons même pas attendu qu’il commence sa première année puisque son comportement à l’école était trop déstabilisant!! Rejetté par ses amis, toujours pointé du doigt, accrochant tout sur son passage, avec des parents ne sachant plus ou se donner de la tête, nous avons décidé d’entreprendre des démarches afin qu’il soit évalué. N’ayant pas les moyens de payer au privé, nous avons discuté avec son professeur, la psychologue de l’école et mon médecin de famille et ensemble, nous avons répondu aux multiples questionnaires pour en arriver au résultat suivant: médication le plus vite possible!! Nous avons passer du Ritalin au Concerta, du Strattera au Vyvanse pour finalement revenir au Ritalin depuis août 2011 à 3 doses par jour. Et maintenant, c’est à recommancer car les maux de têtes reviennent ainsi que les maux de ventres et l’agittion. Mais à travers tout ça, il y a les matins et les soirées agités qui n’en finissent plus!! L’hyperactivité, ça rend les parents à bout de souffle!!
    Le CLSC, très bonne idée. Une psychoéducatrice a suivi notre garçon l’année dernière, et ce, jusqu’à janvier de cette année et elle a été d’une aide incroyable pour lui et d’un bon support pour nous!! Mon garçon attendait chaque rencontre avec enthousiasme. De plus, elle nous a donné beaucoup des moyens pour l’aider à se calmer entre les dosages!! Le sport est aussi un bon moyen pour dépenser leur énergie inépuisable!! Parce que l’énergie, ils en ont et ça se recharge très vite!! Soccer, hockey, football, ski bref, il faut les faire bouger!! Et pendant les devoirs, du jogging sur place, des sprint à travers le salon, des jumping jack, monter et descendre les escaliers plusieurs fois!! Finalement, l’hyperactivité, ça fait bouger toute une famille, mais ça devient épuisant!! En ce qui concerne le livre de Suvanne Lavigueur, on me l’avait suggéré également et c’est une lecture très motivante qui nous aide à garder le cape. Le travailleur social du CLSC qui nous rencontrait également nous répète qu’il est important que le couple travaille en équipe pour qu’un ou l’autre prenne la relève lorsque l’épuisement ou nos limites sont atteintes! Et la constance de l’encadrement est des plus primordiale pour nos petits TDA/H! Mais c’est la dernière rencontre la semaine prochaine avec lui et j’espère que notre navire est sur le bon cape et que nous traverserons toutes les tempêtes jusqu’à notre prochaine destination!! Je vous souhaite donc bonne chance dans toutes vos démarches et peu importe la direction prise, je crois que notre but commun est d’aider nos TDA, qu’ils soient H ou I, à réussir et à se sentir aimé…

    J'aime

  4. Bonjour à vous!
    J’ai aussi un grand garçon de 10 ans TDA sans le H, mais avec un I et un O, médicamenté depuis 3 ans, mais toujours en recherche de bonne dose ou bon médicament, il a malheureusement ce que j’appel « la switch de bonheur à off » 😦 Je me doutais bien que ma petite « dynamite » comme tous le monde se plait à l’appeler (lol) aurait elle aussi un TDA avec un H, tous le contraire de son frère!! Oui, elle bouge, elle chante sans arrêt, ne peut rester assise, tombe tout le temps, parle tout le temps et TRÈS FORT, ect, ect!!! Elle a 7ans, elle n’est pas encore médicamenté car ça ce passe bien à l’école parce qu’ elle VEUT plaire et réussir à tout prix et dans TOUT!!! Elle fait maintenant et je dit bien, maintenant, du patin depuis 2 saisons, mais voudrait faire du karaté comme son frère, retourner danser, faire du ski, du cheerleding, bla bla bla!!! En plus, la p’tite maudite, elle est bonne!! Elle à tout un caractère et elle fonce à 100 milles à l’heure!!! OUFF!!!
    Nous avons déjà rempli la grille d’évaluation qui nous a été remise par le pédiatre de notre fils et elle m’a dit que si les résultats de celle-ci était concluants, nous n’aurions pas besoin de la faire évaluer vu que notre garçon est déjà diagnostiqué et qu’il y en a dans la famille. Donc, peut-être que votre pédopsy vous dira la même chose??!! Ça évite bien des RV et une dépense d’énergie supplémentaire!! Je vous le souhaite!!

    Je sais que bien des gens n’y crois pas, mais en faisant des recherche pour aider mon fils et notre vie de famille, une amie m’a parlé de l’hypnothérapie!! Pas l’hypno que Messmer fait, mais bien de l’hypno médicale!! Cette amie à un fils avec un syndrome de Gilles de la tourette et suite à des séances d’hypnothérapie, les tics de son garçon on diminués de 95%!!!! J’ai donc appelée pour des infos et nous nous sommes retrouvés tous les 3, papa, filston et moi en psychanalyse et hypnotisé!! Pourquoi tous?? Un enfant vient de 2 parents avec un bagage qui eux viennent de 4 autres parents avec un bagage et ainsi de suite!! Et croyez moi, ça marche!! Je ne travaillais plus depuis 2 ans suite à une dépression, sans même penser 2 secondes à retourner malgré ma passion pour mon métier!! Après avoir rencontré « Luc » avec qui je me suis sentie à l’aise et en confiance (très important) en Octobre, j’ai recommencé à travailler à la fin du mois de décembre avec une énergie débordante!!! Mon chum, TDAH, est allé aussi et WOW!! Notre fils est encore à l’étape de psychanalyse car il a de la difficulté à faire confiance et n’aime pas se faire aider, car pour lui, il n’en a pas besoin, mais il l’aime beaucoup il VEUT aller le voir ce qui en soi est un miracle!!! Je pourrais m’étendre sur le sujet, mais ce serait trop long!! Prenez le temps d’aller voir des sites sur le sujet de l’hypno chez le enfants, c’est très intéressant!!
    C’est là que l’on voit qu’on a toutes besoin de se confier, n’est ce pas!!?????!!! 🙂

    J'aime

  5. Je suis maman d’un garçon de 8 ans diagnostiqué TDAH à ses 6 ans. Il est exactement comme tu décris ton fils. Il prend du concerta depuis ce temps. Il y a de ça 6 mois, j’avais utilisé toutes mes ressources émotionnelles et physiques. J’étais à bout. Mon fils était suivi par un pédopsychiatre mais ce n’était d’aucune aide. Je suis donc allée au CLSC de mon quartier et depuis ce jour, c’est assez concluant. Nous avons des rencontres familiales une fois par semaine. Ça nous a permis de trouver des solutions ensemble et de libérer tout le poids qu’apporte cette différence sur le dos de mon fils. Nous avons appris à respecter nos limites mutuelles et ça fonctionne mieux. Évidemment, la réalité n’a pas tant changée, c’est souvent difficile mais je m’accorde le droit de faire des erreurs. Et je crois que mon fils le sent et qu’il se sent mieux et du coup, accepte lui aussi qu’il n’est pas parfait. Bon courage! 🙂

    J'aime

  6. Ça ressemble drolement à ma poulette. Par contre elle est médicamenté. Son estime personnelle avait fait une chute dramatique. Elle demandait pourquoi elle était sur terre si c’était pour tout faire tout croche. Elle nous disait souvent « je sais qu’il ne faut pas que je le fasse mais j’suis pas capable de me retenir ». Plus petite elle allait jeter son « méchant » à la toilette et pleurait en nous demandant pourquoi il revenait toujours. Comme elle a un TDAH avec un grand I et O ce fut la seule solution après bien des essais pour que son estime remonte…mais encore c’Est difficile car les I et O sont tellement présent que ça aide un peu seulement.

    Pour l’évaluation le pédopsy peu normalement le faire ou va au public….un peu plus long mais un RV je viens d’en avoir un en 7 semaines….quand même pas si pire pour un neuroped.

    Le meilleur truc que je peux te donner est prend un jour à la fois et prend du temps pour toi. Sors quelques heures seules, c’Est ce qui va t’aider.

    Lâche pas et garde espoir!!!

    J'aime

Soumettre un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s