Petit guide de survie du TDAH pour une rentrée scolaire réussie


Dessin de mon fils de 3 ans

Cette année, je tente de mieux me préparer pour cette rentrée et j’ai pensé vous partager mes trucs de freak de l’organisation!

Alors voici :

Mes 8 trucs pour commencer l’année du bon pied

Truc #1 : S’assurer que votre enfant ai tout le matériel scolaire nécessaire

Je recommande de faire des réserves pendant que les prix sont bas, j’ai couru les ciseaux et les aiguisoirs toute l’année.  Cette année, j’en achète en double, voir même en triple ou en quadruple (surtout pour les effaces).

Je vous recommande de vous munir d’un aiguisoir électrique ! J’en ai trouvé un qui se connecte directement sur l’ordinateur (USB) et c’est génial !

Attention aux distractions, choisissez plutôt des modèles qui ne vont pas distraire votre enfant.  Les Spiderman, Ben10 et les zips et les pochettes secrètes, out!

Vous n’avez pas encore commencé à acheter ? J’ai une solution pour vous! La liste scolaire de Jean Coutu qui offre un service de préparation des effets scolaires de votre enfant. Le tout est livré au Jean Coutu de votre choix.  Même service que les photos, mais pour les fournitures scolaire!

Truc #2 : Étiquetez tout!

Ce n’est pas une blague, tout doit être identifié au nom (complet) de votre enfant.  Les chaussures, les cahiers, les crayons, les vêtements, les sacs, la boîte à lunch, etc. Tout, tout et tout! Je conserve d’ailleurs toujours un marqueur noir à portée de main dont je me sert régulièrement.  Prévoir un marqueur pouvant écrire sur n’importe quoi (plastique, vêtements, etc.).   Pensez à étiqueter sur le cartable et même à l’intérieur de celui-ci… même chose pour les sacs ou même le coffre à crayons.

Pour les étiquettes, j’ai mis la main sur 2 services d’étiquetage :

  • La boutique Clément offre le service de création d’étiquettes pour les vêtements. Un bon prix et ils sont parfaits et tiennent bien en place.
  • La boutique en ligne « Oliver’s Labels » offre des étiquettes pour à peu près tous les besoins…! Elles sont un peu chères mais trop mignonnes!

Truc #3 : Un lunch alléchant

L’un des grands défis de nos petits TDAH, le manque d’appétit à l’heure du lunch.  Pour contrer ce manque, je vous suggère d’avoir en main un belle boite à lunch (pas trop grosse) qui stimulera l’enfant à l’ouvrir et à manger ce qui s’y trouve.  De petites portions dans des petits bols, des trucs simples qui se mangent rapidement.  Pourquoi ne pas remplacer le jus par un smoothie ou pour accompagner un fruit, des petits cubes de fromage.  Remplacer le pain par un croissant ou même un bagel (plus calorique). Évidemment, avec toutes les contraintes reliées aux lunchs dans les écoles, ce ne sera pas une tâche facile, surtout si vous avez un enfant difficile (comme le mien).  Dr Vincent a aussi quelques suggestions pour contrer les effets de la médication sur l’appétit.

Truc #4 : Un sac pour chaque chose

Comme pour les cartables et autres types de cahiers, il faut pouvoir donner à l’enfant des repères simples afin d’avoir en main tout le matériel nécessaire à son apprentissage.  Il lui faut d’abord un bon sac à dos solide munis de sangles solides et confortables.  Je suggère un sac avec des pochettes (pas trop) à fermeture éclair. Assurez-vous que l’enfant le place toujours au même endroit dans la maison (pour être sûr de le retrouver).  Évidemment, un sac à lunch bien identifié mais aussi, un sac pour chacune des matières prévues à l’horaire de l’enfant.

Ce petit truc est utilisé à l’école de mon fils pour s’assurer que chaque chose est sa place.  Il a donc besoin d’un sac (solide, pas en plastique) pour son cours d’anglais, un sac pour l’art plastique, un sac pour l’éducation physique et un sac pour les cours d’espagnol.  Chaque sac contient le matériel à la matière couverte.  Il n’y a aucun mélange avec le matériel de classe, les sacs restent dans la case jusqu’au moment du cours en question.  L’enfant n’a donc pas à trop penser à son matériel… il lui faut simplement avoir la discipline de tout ramasser après son cours et de le remettre dans son sac (ce qui n’est déjà pas une mince tâche).  Le Séminaire St-François a d’ailleurs plusieurs trucs à partager avec les élèves du premier secondaire pour s’adapter à la nouvelle dynamique de classe.  À lire! Merci au Dr Vincent pour cette référence.

Truc #5  : Préparer l’enfant au changement de routine

Le retour à l’école est une grande source d’anxiété pour nos petits TDAH.  Pour le mien, cela rime souvent avec le retour des tics, des manies et des répétitions de consignes.  On recommence pratiquement tout à zéro.  Pour l’aider à s’ajuster, il lui faut lui (elle) aussi avoir des trucs ou des outils pour y faire face.

D’abord, un retour aux sources… on relit le super bouquin « Champion de la concentration » qui donne une tonne de trucs pratiques et des solutions amusantes à l’enfant pour être un champion.  Qui dit retour à l’école veut aussi dire s’assurer que l’enfant a une dose de médication adéquate.  Comme pour les problèmes de vision, on passe l’examen avant le début des classes pour s’assurer qu’une fois en classe, il ai des lunettes ajustées à ses besoins.  C’est pareil pour la médication !

On dit très souvent que l’enfant TDAH manque d’autonomie et de maturité.  Pourquoi ne pas profiter du retour en classe pour lui faire lui-même étiqueter ses articles et déterminer avec lui quels seront ses objectifs personnels (ses défis) pour cette nouvelle année :  Respecter les consignes, suivre la routine, faire mes devoirs seul sans distraction, etc.  Je suggère d’ailleurs de vous munir d’une belle affiche qui résumera les grandes étapes de la routine du matin.

  1. 6h45 : Lever
  2. 7h00 : Petit déjeuner
  3. 7h30 : Je m’habille
  4. 7h40: ma pilule
  5. 7h45 : Je m’habille et je prépare mon sac
  6. 7h55: En route pour l’école

Truc #6 : Un système d’émulation adapté à ses objectifs

Je suis certaine que vous avez tous essayé à un moment donné le fameux système de récompenses, même si vous n’avez pas de petit TDAH!  L’école a son propre code de vie,  en classe ainsi qu’au service de garde.  La maison ne devrait pas faire exception.  Pour des résultats probants, faut fixer les objectifs et les limites.  Certains optent pour de l’argent, d’autres pour récompenses ou encore, des objets qu’ont accumulent et qui mènent en fonction du nombre, à une surprise ou une récompense.  Très jeune, j’avais construit un livre de récompense à mon fils avec des dessins de Caillou : je m’habille seul, je brosse mes dents, etc.  Aujourd’hui, je récompense les initiatives en argent et je mets en place un système d’objectifs.  Il se fixe des objectifs à atteindre ainsi qu’une récompense associée à l’atteinte de cet objectif (ça c’est le défi).  Pour y arriver, voici 2 outils que j’utilise et qui sont formidables :

Le programme PSSST! de Familiprix qui offre une trousse avec entre autre un système de calendrier spécialement conçu pour les TDAH.  C’est simple et ça fonctionne à merveille!

Pour les amateurs d’applications iPhone ou iPad, un petit outil très intéressant  : iRewardChart, un système de récompenses qui utilise des étoiles comme monnaie d’échange.  On attribue à chaque récompense un nombre total d’étoiles et l’enfant peut accumuler des étoiles en accomplissant des tâches ou en atteignant ses objectifs.  Le système est gratuit pour un enfant mais il en coûter quelques dollars (3.99$) pour une version complète qui permet de gérer plus d’un enfant.

Truc #7 : Informer la nouvelle enseignante

Trop souvent, le dossier de votre enfant n’est pas transmis à la nouvelle enseignante (le féminin l’emporte ici).  L’an dernier, ne voulant pas biaiser le regard que jetterais la nouvelle enseignante sur mon fils, j’ai omis volontairement de lui parler de son TDAH.  L’enseignante précédente n’a pas jugé bon d’en informer la nouvelle enseignante.  Résultat, mon fils a aussitôt été identifié comme ayant certaines problématiques.  L’enseignante était très exigeante mais aussi rigoureuse, ce qui a été bénéfique pour mon fils d’une certaine façon puisqu’elle « organisait » sa classe au quart de tour.  Ce n’est qu’au premier bulletin que je lui ai communiqué l’information ainsi que des documents pouvant la guider dans l’organisation de sa classe.  Malheureusement, elle en a été plutôt offusquée.  Elle aurait aimé le savoir avant. Et je la comprend.  Quand j’ai fais preuve de rigueur à mon tour en augmentant la dose de la médication de mon fils (suite à plusieurs problématiques indiquant qu’il était mal dosé), elle s’est montrée plus ouverte, plus collaborative.  J’ai demandé un support en psychologie à l’école, l’enseignante a jugé que mon fils n’en avait pas besoin.  Elle était satisfaite de son rendement.  L’importance de communiquer et d’agir ensemble, c’est vraiment des conditions gagnantes pour un parcours scolaire réussi.

Truc #8 :  S’organiser

Être un parent demande déjà beaucoup d’organisation.  Être parent d’un enfant TDAH, c’est encore plus de travail ! L’organisation est nécessaire dans la plupart des occasions, pas seulement dans l’organisation de la routine ou de la rentrée scolaire.  Avec 3 enfants dont 2 qui sont d’âge scolaire, j’ai souvent de la broue dans le toupet! Mon travail me demande aussi beaucoup d’organisation et à la fin d’une journée, il n’est pas rare que j’en échappe.

J’avais commencé à classer les feuilles transmises par l’école qui m’annonçait la tenue d’une activité qui demandait de la préparation ou non.  La journée de la terre devenait pour moi une journée que je méprisais parce que je devais habiller le tout petit en brun ou vert, le plus grand avait une journée pyjama et le second avait lui aussi une journée pyjama mais pas la même journée.  J’ai trop souvent oublié de transmettre des coupons-réponse, oublié de signer des agendas, oublié de payer les factures du service de garde et j’ai malheureusement omis plusieurs « préparations » par manque de temps… comment une personne peut arriver à se souvenir de l’horaire de 3 personnes en plus du sien? Je suis quelqu’un de très organisé et je n’y arrivait tout simplement pas.  Mon agenda Outlook ne suffisait pas à la tâche car je trouvais confondant de mélanger mes rendez-vous personnels avec mes rendez-vous professionnels.

Je me disais, « je suis une mère imparfaite et c’est comme ça ».  L’organisation est un facteur encore plus frustrant quand tu es la seule à t’organiser. Malheureusement, sans vouloir vous juger messieurs, je ne connais aucun homme qui est un pro de l’organisation, pas un.  Alors quand venait le temps de me communiquer un rendez-vous ou un truc à acheter à la pharmacie, je l’apprenais toujours à la dernière minute, ce qui déstabilisait tous mes efforts d’organisation.  Imaginez si j’étais moi aussi TDAH… j’en connais plusieurs qui comprennent exactement ce que je veux dire…. Une mère imparfaite, désorganisée et… frustrée! Hehehhehe.  Mais c’est mon amie Catherine qui m’a littéralement sauvé la vie!

Comment?

Il faut savoir que Catherine a elle aussi 3 enfants, aucun TDAH mais un besoin aussi criant d’organisation. Ses enfants sont inscrits à des tonnes d’activités, son homme coach au soccer et il n’est pas facile du tout de coordonner tout ça, camp de jour compris! Elle m’a donc parlé d’un petit outil pour le iPhone ou le iPad (oui, oui, un autre!) qui se nomme COZI.  Un vrai organisateur de famille! Je n’y croyait pas jusqu’à ce que je l’essaie et que j’inscrive toute ma petite famille dans ce magnifique organisateur.  Je peux tout organiser… des activités, aux choses à ne pas oublier… les rappels par SMS ou courriel… un calendrier partagé avec mon homme (et mes enfants lorsqu’ils seront assez vieux) et nous y inscrivons TOUT! J’ai même inscris la liste de tous les effets scolaires à me procurer et c’est muni de mon iPhone comprenant ma liste à cocher que j’ai tout acheté en magasin.  Plus besoin de listes, plus besoin de rappel à afficher sur le frigo ou sur le calendrier de la cuisine.  Je vous le dit, je jubile de bonheur.  Vous n’avez pas de iPhone (il est aussi disponible pour Blackberry ou Android), pas grave, Cozi est aussi accessible sur le web.  Et c’est GRATUIT!

Alors voilà, j’espère que ces quelques trucs pourront vous servir, n’hésitez pas à me faire part des vôtres… vous en avez sûrement de très bons vous aussi. 😉

9 réflexions sur “Petit guide de survie du TDAH pour une rentrée scolaire réussie

  1. J’aurais tellement aimé avoir un diagnostique de TDAH plus tôt….j’ai 21 ans et on viens tout juste de le découvrir……maintenant que je le sais il y a tant que de choses que je comprend sur mon comportement depuis que je suis enfant! Je suis encore à découvrir ce que c’est et les conseils ne seront pas de refus.

    J'aime

  2. Pingback: Toujours sur le thème de la rentrée « Vivre [ le TDAH ] en famille

  3. merci pour tous ces encouragements!!!
    ma fille a 8 ans et souffre d’un tda.
    Meme si c’est compliqué, sans cesse elle m’apprend a devenir meilleure!
    bravo

    J'aime

  4. Merci pour les trucs. Mon niveau de stress commençait à augmenter avec l’arrivé de la rentrer des classes. Effets scolaire, vêtements, lunchs, parascolaire, devoirs…. Pis j’en ai que deux 
    Pour ce qui est de la médication, nous avons tout récemment augmenté la dose de notre fils de 20mg à 30mg de Vyvance. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme s’il prenait rien! Y a-t-il quelqu’un qui comprends ce qui ce passe. Mon conjoint me dit que ça va prendre 2 à 3 semaines avant de voir des résultats. Mais ce que je ne comprends pas c’est qu’il était déjà sur le Vyvance. Il devrait avoir au moins un minimum d’effets?
    Merci encore pour le Blog! Excellent travail!

    J'aime

    • @ Sam, pour mon fils, Vyvanse ne fonctionnait pas du tout. Il était agressif, ne dormait plus, était encore plus somnambule…

      Selon Ste-Justine, il fait parti des 10 % des enfants ayant un TDAH dont les médicaments ne fonctionnent pas…

      J'aime

      • Mon fils prend Vyvanse depuis 4 mois, on est aller jusqu’a 60mg, beaucoup trop ! Le médecin viens de baisser a 40mg, à 50mg il était souvent de mauvaise humeur, maussade, avait le goût de rien faire. Depuis qq jours il a plus d’entrain….a suivre….j’ai bien hate de vois l’année scolaire….

        J'aime

    • Bonjour

      Il faut selon moi que tu essaie du 40mg. Je sais que ça a l’air gros mais avec Vyvanse ce n’est pas comme si tu doublais la dose. Mon médecin m’a expliqué que c’est à peine si on augmentait car c’est de la pré amphétamine. Ça ne prend pas 2-3 semaines avant de faire effet mais c’est bon effectivement d’attendre 2 semaines mais pas plus car c’est l’enfant qui en souffre. Moi mon fils est passé de 30 à 40 et puis à 50 mg en 1 mois car le 40 c’est comme si il était encore sur le 30. Cette semaine, je pensais que le médecin augmenterait sa dose mais il m’a dit que plus que ça, ça donne rien, il va falloir changer de sorte si sa concentration diminue et si son impulsivité augmente car au-delà de ça Vyvanse ne fonctionne comme plus. Mon garçon est en 6e, il pèse 75 livres. Je trouve ça dommage car le cas de mon fils Vyvanse fonctionnait bien. Penser à changer et à encore faire des essaie erreur c’est vraiment épeurant!!

      Bonne chance

      J'aime

  5. Merci ! Même si mon fils en est à sa 3ème année, j’accepte tout les trucs possible pour aider, autant moi que mon fils. J’apprécie.

    J'aime

Soumettre un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s