La passion pour les cordes


Pour bien comprendre ce qu’est le TDAH et ce qui peut l’accompagner, il faut revenir sur l’historique de l’enfant, c’est pourquoi je me permets de décrire les traits ou les particularités de mon fils dès son plus jeune âge.  Il a commencé à s’amuser avec des bouts de cordes comme n’importe quel petit garçon de son âge (3 ans).  Il a d’abord accroché celles-ci entre elles, pour ensuite les accrocher aux portes, puis à d’autres objets de façon à former une sorte de pont de corde… tout ce qui ressemblait à une corde y passait : élastiques de caoutchouc, rubans d’emballage, élastiques avec crochets (ses préférés), etc.  Puis un jour, vers 4 ans, il a retiré le cordon de son costume de bain et les lacets de ses chaussures… sans parler de sa ceinture.  Nous nous sommes dit qu’il avait une passion, une fixation et que ce n’était pas bien grave.  Puis les tics sont apparus.  Grimaces, cognage sur le bord de l’assiette, bruits de bouche… chantonner… le genre de trucs qui fatigue n’importe quel adulte.  Mon mari était le plus sensible à ces comportements.  Personnellement, je ne m’en apercevais pratiquement jamais.  Nous n’avons donc pas été étonnés de nous faire dire lors de l’évaluation psychologique que notre Géronimo avait une attitude obsessive.  Il n’a pas de trouble, mais il a l’attitude.  C’est déjà bien assez troublant.  J’ai encore du mal à m’y faire d’ailleurs…

Soumettre un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s