Un petit nouveau est né… le Vyvanse


Vyvanse c’est quoi?

Eh oui, il est officiellement disponible au Canada depuis quelques semaines seulement, Vyvanse est le tout nouveau produit pour aider à contrôler le TDAH.  C’est ma copine Linou qui m’en a parlé suite à la lecture d’un petit article dans le nouveau magazine Yoopa qui traitait du sujet.  Le Vyvanse c’est un produit similaire au Concerta parce que son effet dure jusqu’à 13 hres durant et agit 90 minutes après sa consommation.  Il est offert en plusieurs dosages (20 mg, 30 mg, 40 mg, 50 mg, 60 mg et 70 mg) et il est conçu pour les enfants de 6 à 12 ans.  J’ai d’abord trouvé de l’information sur le site officiel de Vyvanse qui guide bien les parents sur ce qu’est le TDAH et quelques outils permettant de mieux suivre l’enfant dans sa maladie sont offerts.  Personnellement, je préfère mettre tout cela entre les mains de notre pédiatre.  Les règles sont un peu différentes aux États-unis.

J’ai également mis la main sur le descriptif de l’avis de décision émit par Santé Canada et qui date de mai 2009.  Pour y voir plus clair dans un langage accessible à tous, je vous recommande de jeter un coup d’œil au descriptif du médicament sur le site de Canoe Santé.  Je suis également tombée sur un "post" d’un forum américain (ADD Forum) qui fait référence à Vyvanse comme une grosse vache à lait (BIG cash cow) de l’entreprise pharmaceutique Shire.  Un communiqué de presse fait également la présentation du produit ici au Canada et il fait état que Vyvanse est le premier promedicament disponible au Canada (1/2/2010).  Il est accompagné d’une citation du Dr Annick Vincent, pro en la matière : « Nous sommes ravis d’avoir accès à un nouveau traitement pour le TDAH, affirme Dre Annick Vincent, psychiatre au Centre médical l’Hêtrière, cofondatrice de la Clinique Focus et auteure sur le sujet du TDAH. VYVANSE est offert aux États-Unis depuis plus de deux ans, et il a été bien reçu. VYVANSE est un médicament intéressant, car il devient actif seulement une fois dans le corps, grâce à la technologie de promédicament. »  Bien entendu, elle ne dit pas de courir se le procurer, elle le dit "intéressant".  Mais ce qui est encore plus intéressant dans ce communiqué c’est les résultats du petit sondage national dont je vous parlerai dans un prochain billet.

Shire ?

Shire Canada Inc est une entreprise pharmaceutique américaine avec son siège social au Canada (à Ville St-Laurent) qui se concentre sur le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), les traitements en génétique humaine et les maladies gastro-intestinales. L’entreprise a d’ailleurs développé un petit site web (un peu boboche) sur le produit:  Le TDAH et vous qui se veut un genre de guide sur l’évaluation d’un enfant qui pourrait être TDAH.  On explique en long et en large le TDAH et ses traits dominants… le problème c’est que généralement, si je vais sur un site d’un médicament, c’est que je sais que mon enfant a déjà la maladie…!  J’ai besoin d’aide avec la médication, pas qu’on m’explique le TDAH…!  Qu’est-ce que je fais pour essayer de diminuer les effets secondaires? Qu’est-ce que je fais si j’oublie de lui donner sa dose à 7ham… est-ce que je peux lui donner plus tard? Comment ça l’affectera? Au quotidien, comment progresse le médicament…??  Rien.  C’est un maigre copié-collé du site américain qui lui, est beaucoup plus sérieux en termes de traitement.

Le prix?

Mais ça coûte combien le Vyvanse?? j’ai contacté mon pharmacien pour savoir combien pouvait bien coûter le petit nouveau.  Plutôt cher…!! Il en coûte environ 100$ pour un mois de médication de 30mg et environ 160$ pour le 60 mg (j’y vais de mémoire).  Le produit n’est pas couvert par la Régie de l’assurance-maladie du Québec. On peut même obtenir une réduction de 50$ à l’achat du produit (visitez le site web américain).  Il faut se rappeler que le Concerta nous en coûte environ 78$ pour un dosage de 18 mg.  Pour tous les détails sur les médications et sur leur couverture par la RAMQ, je vous invite à consulter un document produit par dr Annick Vincent (Traitements pharmacologiques du TDAH) et qui est très bien fait.

Le Vyvanse, j’en parlerai à ma pédiatre lors de notre prochain rendez-vous de contrôle… saura-t-elle ce qu’est le Vyvanse… prédictions?

About these ads

115 réflexions sur “Un petit nouveau est né… le Vyvanse

  1. Bonjour a tous , Ma fille de 14 ans vient tout juste de recommencer la médication pour son TDAH elle a été diagnostiqué des l’age de 6 ans mais elle a commencer sa médication des 7 ans , elle a tout essayer ( Rithalin, Concertat, Bifantin , Stratérat et maintenant Vyvanse . J’espere que maintenant il sera le bon . Il y a 1 1/2 ans j’ai du faire un choix tres difficile arreter sa médication ,car elle avait un gros probleme avec son poids et taille , mais la tout est revenue normal ,mais par compte l’école ouff!!! Présentement sa pédiatre lui a prescrit 20mg des fois je me demande si cela ne sera pas assez . Des sa premiere journée de prises de médicament j’ai remarquer qu’elle était triste et aussi tres impulsive ( peut-etre que c’est l’ado en elle ) .
    Assurez moi que j’ai pris la bonne décission pour ce médicament . L’école est tres difficile pour elle et je veux tellement le bien pour elle ,car elle est tout ce que j’ai dans la vie en plus c’est un enfant miracle de la vie . Une maman qui est tres épuisée mentalement

    Merci !

    • Bonjour, ma fille va commencer le Vyvanse et j’aimerais savoir comment ta fille à réagi au médicament jusqu’à maintenant? Tu sais qu’il y un traitement qui aide le déficit d’attention . Il existe depuis environ 10-15 ans au Québec il s’appel le neuro feedback y parait que c’est fantastique ce programme

  2. Bonjour, je suis une femme de 32 ans et je viens de débuter Vyvanse 20 mg et je dois vous dire que je suis aussi en sevrage de l’Effexor 37,5 mg. Je dois vous avouer que dès la première journée je me suis sentie très fébrile et compusilve, je me suis engueulée avec plusieurs reprises pour des rien comme si je cherchais le trouble, mais mon comportement le plus bizzar c’était comme si je me sentais invincible et je disais tout ce que pensais, pas de filtre… Je sais pas si ces les effets des 2 medocs, avec l’EFFEXOR seul je n’avais plus d’anxité mais de l’autre coté ça ne traitait pas mon tda, l’avantage au moins c’est je m’en foutait de procrastiner… Mais bon je vais voir à 30 mg et lorsque mon sevrage sera terminé!

    • salut ! C,est drôle j,ai 32 ans moi aussi j’ai un diagnostique tdah avec impulsivité et anxiété sévère je suis en train de vivre un genre de cauchemar depuis 2 ans avec tout ces médicaments,retour au étude dans ma vie ,ont fait que j’ai tenter l,expérience de la médication.Ouf!je suis fatiguer d’essayer j,explique , le ritalin me donne des effets dépressif et parano,le stratera atteint tout mes muscles de mon corps,des chocs électrique passe partout, le stresse s’acumule dans mon système nerveux et je ne ressent rien de la vie (des sentiments ) je deviens donc insensible à ce qui m,entoure et puis le super vyvance 30 mg parceque au-dessus de cette dose je deviens pire qu’auparavent…le médicament aide au calme mais effectivement il ne m’enlève pas l,anxiété et l’humeur peut changer selon bien sur l’anxiété,j.’ai été décu car en plus j’ai l’impression qu’il n’agi pas complétement sur mon tda car j’oublie tout et passe de long moment à faire des tâches et autres qui n’ont pas de lien avec ce que je dois faire peut-être parceque je suis plus calme à savoir?avant j’étais productive et organiser ,ceci reste un énigme.Depuis 1 sem je prend du citalopram à peine la moitié d’un 2o mg car sinon je suis gelé ,et perdu, un nuage qui flotte sans émotions autre que de rire et rien faire….j’ai lâcher ma session faute de ressource(tuteur) pour synthétiser mes documents car il parait que un des problèmes de ce diagnotisque est la synthèse des choses (toujours vouloir décortiquer est un problème pour les études )j’Apprend chaque jour à vivre avec cette nécessité de médicament ,accepter mon état et faire des choix de vie qui se colle à moi sans me dévaloriser c’est quelque chose à revivre toutes les fois que je vie ou que je fait vivre au autre mes troubles de comportement ! je souhaite bonne chance et je comprend le sentiment d’impuissance qui nous accompagne face à cette fois est-ce la bonne …..je crois de plus en plus qu’il n’y a pas de médicaments miraculeux mais bien des environnement que nous avons la possibilité de choisir pour être bien (facile à dire mais pas facile à faire)je suis contente d’avoir partager c’est agréable de ne pas se sentir seule avec ce genre de défi de vie

  3. Bonjour,

    Ça fait du bien de voir des commentaires positifs, mais aussi peur toute les tentatives d’ajustements et de changement de médication…

    J’arrive à 40 ans, il y a quelques temps, notre fils de 6 ans a été diagnostiqué TDAH. Quel choc, mais en même temps, quel soulagement d’enfin comprendre. Le problème, est que je n’ai jamais eu un soupçon de doute que le TDAH puisse toucher des adultes… Et quel choc! Plus je m’informais pour mon garçon, plus je voyais des liens vers l’adulte, et plus je me reconnaissais. Et oui, j’ai entrepris des démarches, et il semble que je suis également TDA (par contre le H n’est pas clair). Mon médecin m’a prescrit du Vyvanse 30mg que je dois commencer demain. Espoirs et craintes en même temps. J’espère vraiment que je ne suis pas un cerveau trop complexe à balancer chimiquement, et que cette molécule va aider. Évidement, le médicament n’est pas une solution miracle, accompagné de ça, je vais commencer un suivi avec une psychologue. Je vous dirais que je fonde beaucoup d’espoir sur mes démarches, pour revenir à quelques chose de normal et d’agréable pour tous. Je suis sûr que plein de couple sont affectés par les effets sur leurs enfants, ou encore à cause d’eux même. La dynamique de couple n’est vraiment pas évidente, la chimie entre parents n’on plus.

    J’essaierai de vous donner une mise à jour dans quelques temps (si je n’oublie pas… lol)

    bonne soirée.

  4. Bonjour,
    Mon garçon de 16 ans prend vyvanse 40 mg depuis quelques mois, Quel bonheur! C’était difficile en math depuis quelques années, mais malgré cela, il veut aller en science nature et fait math forte, physique et chimie cette année. Son enseignant de l’an dernier, lui a conseillé de faire autre chose que ce n’était pas pour lui. En début d’année, il me dit que ça ne fonctionne vraiment pas qu’il est en échec dans 3 matières. Je me suis donc rendu chez un neuro-psyc. et je lui explique que je me sens un peu idiote d’être là, que mon fils n’a aucun problême de comportement. Il ment depuis quelques temps sur ses oublies et que ça me dérange car je trouve que ça devient malsain. Je trouvais que c’était un grand distrait, timide, mais ça ne m’alarmait pas et il n’avait jamais menti. Maintenant même pris sur le fait, il contunait à nier…Il était devenu beaucoup plus taciturne. Et je le trouvais anxieux, même si lui disait que non. Il est malade régulièrement lors des évaluations scolaires ou sportives et a de la difficulté à s’endormir. Finalement, il a un tda sévère. Sur les 3 groupes de son programme (78 étudiants), il se débattait pour l’avant-dernière place avec des notes qui variait entre 40 et 55% dans ces 3 matières. A son évaluation de décembre, il prenait à ce moment 30 mg, il a eu entre 75% et 88% pour ces matières et se classe maintenant environ 15 ièmes sur 78 étudiants. Il est heureux, il peut maintenant se diriger vers son rêve. Il sourit beaucoup plus souvent, nous parle beaucoup plus car il présent d’esprit pendant les discussions familliale. Performe davantage au hockey et a recommencé à jouer de la guitare. J’ai retrouvé mon beau garçon le soir, car maintenant, il fait ses travaux beaucoup plus rapidement, il a du temps!
    Sa confiance augmente de semaine en semaine. Je redécouvre mon fils et il est encore plus beau qu’avant et son rayonnement se répand sur le reste de la famille. Il n’a jamais été aussi complice avec son jeune frère. Il a heureusement très peu d’effets secondaire. Il ne prend plus de dessert pour le diner! Le soir, il n’a plus de difficulté à s’endormir, plus de stress, plus de maladie. Il est passé de 4-5 gastro par année à une seule aux évaluations d’octobre. Mon seul regret est de ne pas avoir consulté plus tôt, mais maintenant au moins, il a tous ces outils. Sa neuro-psy nous a aussi donné beaucoup d’outils, de stratégies pour l’aider dans sa vie de tout les jours, mais sans la médication, il ne s’en serait quand même pas sorti.
    Bonne chance à tous ceux qui me lisez car vous avez ou avez eu les mêmes soucis.
    une maman beaucoup plus sereine

    • Quel beau succès! Heureuse pour votre grand et pour toute la famille. Je souhaite un jour trouver la bonne formule pour mon grand aussi :) Salutations

  5. Bonjour,
    Mon fils prend vyvanse et vraiment sa me décourage car il était ma dernière ressource pour l’aider mais ce médicament le change et le transforme comme si sa ne serait pas mon fils !! Agressif, perte d’appétit, maux de tête, impatient et j’en passe !! Il a essayé ritalin, concerta, byfentin et maintenant vyvanse qui est aussi un des pires médicamment que mon fils a développé autant d’effet secondaire que les autres ! Quesce qui lui reste a essayer ! Moi qui était dès le début contre ce genre de médication …. Je suis très inquiète car je suis consciente qui a besoin d’aide car il a recu ce diagnostique a l’âge de 9 ans et maintenant il a presque 12 ans :(
    Maman découragé …

    • Surtout, ne pas te décourager… chaque enfant a son niveau de tolérance aux médicaments. Son médecin pourrait aussi essayer une combinaison de médicaments… il reste encore le Strattera mais il n’est pas du méthylphénidate, c’est de l’atomexine. Mon fils prends celui-là depuis quelques jours… et je sais qu’il est très utilisé quand il y a présence de troubles anxieux. Le mieux, c’est de voir avec le médecin. Je suggère aussi d’essayer des traitements cognitivo-comportemental (gestion des comportements… auto-contrôle, etc). Je te suggère ce billet : http://familletdah.wordpress.com/2013/01/14/en-route-pour-une-intervention-efficace/

      et ensuite, je te suggère de lire mon billet sur les compléments à la médication : http://familletdah.wordpress.com/2012/04/10/se-doper-a-la-dopamine/

      Bonne chance et courage!!!

      e.

    • Je sais par quoi tu passes car pour ma fille ce fut la même chose. Ce que nous avions visé avec le Vyvanse était la prise de poids car elle avait eu un arrêt total de croissance durant 3 ans ( de 7 à 10 ans). Nous sommes de retour depuis un peu plus d’un an sur Adderall XR. C,est celui qui fonctionne le mieux mais c’est pas parfait sauf que rien n’est parfait!!! :) Les combinaisons avec Strattera et autres n’ont pas fonctionné chez nous. L’avantage pour nous de l’adderall c’est ce qui la laisse le plus au naturel et elle performe bien à l’école, pour le reste bien on fait notre possible!!!! Bonne chance et surtout c’est normal de se sentir découragé face à tout cela mais en se retroussant les manches on y arrive, Faut juste y croire et ici tu as toutes une communauté pour t’appuyer mais surtout te comprendre et ne pas te juger. Garde le moral!

    • Il y a Equazen qu’un psychologue vient de me recommender , naturel oméga3 et oméga6 combiné apparemment, seule marque étudier sérieusement et qui a un bon taux de succès, rien a perdre et ne peux nuire.
      Bonne chance!

  6. maman d’un enfant de 12ans TDAH il prend du strastéra 40mg depuis 10mois et il lui faudrait du 48mg mais il na pas encore l’age et le poids qui correspond a ce dosage certes il a améliorer ces résultats scolaires il est passé de 8/20 a 11.5/20 mais son caractère est devenue incontrolable tout le temps en conflit avec moi ou avec son frère son ainé de 2 ans. c’étais déja très dificile avant le traitement mais maintenant c’est pire je sens que je suis impuissante face a cette situation il me fait énormément de peine car il ne vie pas comme les enfants de son age il se fait suivre par un psycologue et un neurologue mais autant que maman je me dis qu’il faut tout arreter pour autant d’éffort et peu de résultat social surtout mais suite a vos témoignages je découvre que depuis 2010 il y a un nouveau médicament qui pourra peut etre l’aider sauf que j’habite en Algérie et le Vyvanse n’est pas disponible je veux surtout connaitre les effets secondaires de ce médicament et son influence sur le caractère une maman qui n’a pas vue ces enfants grandir

  7. On a diagnostique mon tdah a l’age de 9 ans, comme je ne fonctionnais vraiment pas à l’école, mes parents on pris la decision de me traité. Je suis tres heureuse qu’il ait pris cette décision.
    On m’a fait essayer des medicaments pour finalement conclure que l’aderal etait le meilleur choix, j’avais malheureusement plusieurs effets secondaires : perte d’appétit, insomnie, maux de tête. J’ai pris l’aderal durant plusieurs année lorsque l’année passé, mon médecin me présente Vyvanse. Ce médicament a été revolutionnaire! Aucun effet secondaire, je dors bien, sans perte d’appétit, je me sens beaucoup plus moi même et mes résultats scolaire au cegep sont spectaculaire!
    J’ai fait un teste cette été et durant tout l’été j’ai arrêté ma médication, durant une journée j’ai été très fatigué c’est le seule point negatif que j’ai pu trouvé. Aucune dépendance pour aucun medicament que j’ai pu essayer.

  8. Si vous oubliez de prendre ou de donner le médicament à un heure fixe ça ne change vraiment rien mis à part qu’il finira de faire effet plus tard ou plus de bonne heure… Mais il est préférable qu’il soit pris la plus part du temps à même heure ou au alantour à tout les jour parce que si par exemple je décide d’arrêter de le prendre durant toute l’été et recommencer à le prendre au début des classe il faudra sûrement augmenter le dosage et ce n’est pas très bon pour le cœur et aussi si je décide de ne pas le prendre la fin de semaine, bref de jouer au yoyo avec les médicament et aussi c sûre que l’effet secondaire le plus courant et le plus prononcer est de couper l’appétit et non pas la faim mais cette envie de manger. C’est comme si le cervaux ne voyait plus l’importance de manger mais, dit comme ça sa fait un peu peur mais moi même je prend vyvanse et ce que je fais c’est prendre un petit déjeuner qui me remplis bien le ventre et une bonne collation avant de me coucher. Il est aussi important de savoir que si nous ne mangeons pas beaucoup que notre corp ce mette à réagir d’une manière différente d’absorber les calories et les gras car étant donner que notre corp n’a peu être pas tout les nutriment ou la nourriture don il a besoin qu’il absorbe toutes les calorie et les gras d’un coup à la place des filtrer parce que il se fait des réserve. donc ce que je conseille c’est de prendre un repas bien santé et équilibrer avant les friandises. ;)

  9. Bonjour!
    44 ans, ça fait seulement 6 mois que je sais quel est mon trouble, après 3 psy qui n’ont jamais identifié mon problème, après que mon chum m’ait dit que ça me prendrais de la cocaïne pour fonctionner (en joke, ce que je n’ai pas fait bien sûr), ça m’a fait allumer tranquillement…. À force d’en parler avec ma psy, elle m’a recommandé le  neurofeedback.  Ce qui ne m’a pas aidé personnellement mais semble bien fonctionner avec des enfants, surtout au niveau des relations interpersonnelles. Avec l’infirmière du biofeedback (ou neurofeedback), une neuropsychologue et un omnipraticien, on a diagnostiqué un TDA sans le H (attypique). Quel soulagement après toutes ces années de comprendre enfin! 

    C’est une problématique familiale car du côté de mon père, nous sommes presque tous comme ça, à différents niveaux.

    Je me suis reconnue dans les commentaires de Step by step et Marie-Josée, merci!

    J’ai quand méme très bien réussis dans la vie, selon ma neuropsychologue, c’est dû à mon Q.I.,  mais je carbure à l’adrénaline. Comme épuisant à la longue….

    J’ai commencé avec Biphentin, j’ai vu une bonne amélioration. L’angoisse s’est amplifiée en augmentant la dose. J’ai demandé à changer pour Vyvance. L’effet positif est moins percutant mais sans angoisse, j’aime mieux ça… Pour le sommeil, un peu plus difficile, mais je vais persévérer. Merci pour le truc de la mélatonine.  Je fait aussi des respirations en cohérance cardiaque, ce qui réduit l’anxiété (et donne d’autres bénéfices), ça réduit le cortisole (hormone de stress) et aide au sommeil.

    La médication, je ne trouve pas que ça a un effet "drastique" pour la concentration et la procrastination lorsque je ne suis pas en rush, mais je ne reviendrais pas en arrière. Je sens vraiment une différence. Surtout dans les sports dans lesquels j’étais tellement poche… J’ai gagné du temps de réaction et je garde le tempo plutôt que d’être toujours la retardataire…. Lorsqu’on est jeune, c’est assez pour se décourager de tous les sports, je vous le dis.

    Pour la lecture, dépendamment de ce que je lis, je reste concentrée si ça me passionne, sinon…. Quand même amélioration marquée!  Probablement une question de dose!

    J’aurais aimé le savoir pendant mes études car peut-être je serais allée plus loin, même si je suis très fière de ce que j’ai fait et où je suis rendue. Ça me prenais un métier où tu dois te retourner sur un 10 cents tout le temps, et être débordée pour être efficace. Je l’ai trouvé. Maintenant, je mise sur la médication pour retrouver un équilibre et diminuer mes tâches, car c’est le burnout qui m’attends….

    Bonne chance à tous!

    • Je suis une femme de 43 ans et je viens également de débuter vyvanse a 30mg depuis hier. J’aimerais qu’on me renseigne sur les premiers effets secondaires, car je suis très anxieuse a ce niveau. J’ai des douleurs de tant en temps en dessous du sein gauche, je tremble, je sens mon cœur battre dans ma poitrine et j’ai la langue qui me picote ainsi que mon côté droit de ma mâchoire raide, comme genre crispée. Est ce normal? Si oui combien de temps ça va durer… Est ce que le sommeil reviens un moment donné également? Svp, j’ai besoin d’être rassurée. Merci!

      • Suzanne,
        appelle tout de suite ton pharmacien pour demander si c’est normal. Moi juste à te lire, je ne trouve pas ça normal. Le pharmacien pourra te dire exactement si c’est la médication qui fait ça… mais quand j’entends des trucs comme mâchoire raide, picotements, palpitations et douleur, ça ne sonne pas comme du vyvanse. Appelle tout de suite stp.

        Eloïse

      • Merci Éloïse d’avoir pris le temps de me répondre, c’est très apprécié. J’ai téléphoné au pharmacien et me conseil en effet de cesser le traitement. Je ne sais pas si j’ai plus d’anxiété qu’autre chose, mais mieux vaut pour moi de ne pas aller plus loin. J’appréciais l’effet de la dose, mais les effets secondaires m’inquiétaient trop. J’espère que mon médecin sera trouver une autre médication qui aura de bons effets sur moi. :)

  10. J’ai les larmes aux yeux…
    45 ans, je vis avec tous ces symptômes d’aussi longtemps que je m’en souvienne. Nous sommes le 6 avril 2012. Il y a 2 semaines on m’a prescrit Vyvanse. Vous êtes le premier résultat de mes recherches sur le sujet. J’ai lu la plupart de vos commentaires et mon coeur se serre à chacun de ceux-ci. J’ai plein de questions, mais à vous lire je retiens que ma vie aurait pu être complètement différente (en mieux) si on m’avait aidé avant.
    Je fais le voeu que chacun de vous soit compris par les autres et je commence moi aussi à faire l’annonce autours de moi du pourquoi je suis comme je suis.

    Bon courage à chacun d’entre vous!

  11. Wow! Quel baume sur le coeur ce site! Notre fils souffre également d’un TDAH et propablement d’un trouble associé, il vient de débuter le Vyvanse, car avec le ritalin et le biphamtin il avait de gros effets secondaires…anxiété, déprime, crises de colère intense,etc.

    Merci pour vos témoignages, ça m’aide à avancer quand les journées sont difficiles.

  12. daVID, j’aimerais vous dire que votre corps peut se stabiliser mais cela peut prendre 1 ou 2 mois selon mon pharmacien. Par contre, mon fils qui prend Vyvanse…prend aussi de la mélatonine prescrite par la pédiatre. Nous prenons Holista et cela fonctionne très bien car les peu de fois ou nous avons tenté de lui faire oublier…c,est lui qui nous a demandé son produit naturel….car ça le calme ….ça l’aide à lui donner l’hormone du sommeil qu’il ne sécrète pas assez. Bonne chance

  13. Moi, je suis une adulte atteinte du tda. Je suis aussi très anxieuse. Je prends en ce moment le biphentin. Ce médicament aide bien à ma concentration mais n’aide pas mon anxiété. D’après vos expériences, est-ce qu’il y a quelqu’un qui pourrait me proposer un bon médicament.

    Une autre chose, mon enfant vient tout juste de commencer le medicament vyvanse et nous avons remarqué que ses pupilles se dilatent et reste ainsi pour la journée. Cette réaction ne se trouve pas dans les éffets secondaires. Est-ce que vous avez vu cette même réaction sur votre enfant? J’ai pris un rendez-vous chez le médecin.

  14. Je serais porter à attendre avant d’arrêter le traitement. Laisse le temps à ton corps de s’adapter. Si dans 1 mois cela persiste je verrais avec mon medecin afin de changer de psychostimulant. Par expérience avec mes enfants par contre, normalement, ça entre dans l’ordre après 20-25 jours. Bonne chance et ne te décourage pas!

  15. Bonjours, Je viens de débuter mon traitement avec vivance depuis deux jours et j’éprouve de la difficulté à m’endormir. Je songe à abandonner le traitement.Surtout que je n’en suis qu’au 20 mg et progressivement je dois augmenter. Je suis une personne qui n’a jamais eu de problème de sommeil et je considère ce facteur comme étant très important. Pensez-vous que je vais finir par m’adapter et trouver des solutions afin de palier à ce problème ??? merci bcp

  16. Bonjour, Je suis une adulte de 41 ans et j’ai été diagnostiquée TDA cet été. J’avais de sérieux doutes et le psychiatre me l’a confirmé. Depuis hier seulement, j’ai commencé le Vyvanse et c’est merveilleux. C’est un début. J’ai fait 5 brassées de lavage aujourd’hui et tout est séché et plié. Avant, je me rendais pas à 2 ou 3 lavages et ça traînait tout frippé dans la sécheuse parce que j’oubliais tout le temps et je relavais au lieu de repasser. Je déteste. Je suis en arrêt de travail pour une patte cassée et je trouvais que le moment était opportun pour essayer la médication. Je travaille dans un bureau comme secrétaire et je vous dis que pour faire la job, il faut constamment être organisée et concentrée et faire plusieurs suivis et il arriva ce qu’il arriva, j’ai fait une dépression majeure l’hiver dernier. Je suis créative et perfectionniste. Je suis souvent dans ma bulle, je ne vois pas le temps passé, je commence toujours de quoi sans jamais le finir, je perds mes choses, j’abandonne quelque chose devenue trop compliquée à faire, je suis incapable de lire un livre (je ne retiens pas ce que je lis), bref, j’ai longtemps été malheureuse de moi-même. Je vois l’avenir d’un bon oeil maintenant.

    Au fait, ceux et celles qui ont encore des préjugés sur la médication, dîtes-vous bien que le cerveau est une machine comme un coeur, poumon, pancréas et lorsque l’organe a de la difficulté à remplir convenablement son rôle, il faut l’aider. Ce n’est pas de la maladie mentale le TDA/H. Si votre pancréas est paresseux et ne brûle pas comme il faut votre sucre dans le corps puisqu’il ne produit pas assez d’insuline, il faut l’aider par l’injection d’insuline par nous-même. C’est la même chose pour la sérotonine et la dopamine. Bon, je suis soulagée de m’être défoulée sur ce forum et merci à la recherche et aux chercheurs pour trouver des solutions à nos maux.

    Une fille enfin heureuse
    Marie-Josée
    Châteauguay

    • Merci Marie-Josée pour ton commentaire ! Ça fait toujours du bien de lire des adultes qui prennent le médicament. Je ressens plus le sens du pourquoi je donne de la médication à mon fils ! Merci encore ! :)

  17. Personnellement j’ai deux de mes trois enfants diagnostiqués avec un TDAH. Mon plus jeune (7 ans), récemment diagnostiqué ( Janvier 2011), ne fonctionnait plus du tout, ni à la maison ni à l’école…..Son déficit d’attention est si sévère qu’il a des difficultés d’apprentissage et son hyperactivité si intense, il est incapable de s’asseoir 1 minutes sans débarquer de sa chaise ou jouer du tambour sur le comptoir de cuisine ou son bureau à l’école.
    Il tombe littéralement en transe..pu de son pu d’image…sa petite tête est rendue ailleurs dans un autre univers, on doit lui toucher l’épaule pour le réveiller de ce sommeil éveillé!!
    La situation devenait frustrante à la maison, gênante pour lui à l’école et dérangeante pour tout le monde qui l’entoure ( ses amis ne voulaient plus jouer avec lui, disant qu’il ne les écoutait pas quand eux lui parlait)…

    Bref, il a passé une évaluation complète et le résultat, plus que les concluant,était bien évidemment un TDAH. Depuis nous avons essayé le Biphentin, qui au début fonctionnait moyennement bien, mais malgré les augmentations de doses, a cessé de faire effet. Depuis 2 mois la pédiatre l’a changé pour du Concerta. Nous sommes rendus à 54mg, et enfin mon fils fonctionne! La lecture est de plus en plus fluide, nous réalisons ( et lui également) qu’il est fort en Math…..Son lui intérieur avec toute son intelligence, ses forces et ses capacités extraordinaire ressortent!

    Donc pour tout ceux et celles qui nous jugent naïvement, sous prétexte que " c’est des enfants" et que la médication n’est pas la solution……et bien sachez que l’estime de soi d’un enfant est primordial à son développement psychique et émotionnelle. Continuez vos préjugés non-fondés! Peut-être qui s’il y aurait eu moins de gens comme vous, le taux de décrochage scolaire des jeunes non-traités serait moins élevé!

    Si votre enfant recevrait un diagnostique de diabète demain matin, vous refuserez de lui administrer de l’insuline?? Quand allez-vous comprendre que nos enfants TDAH ont un problème au niveau des neurotransmetteurs dans leur cerveau et que la médication que nous leur donnons aide ceux-ci à mieux fonctionner, au même titre que l’insuline chez le diabétique!

  18. Une psychotérapie est souvent la première chose que nous ajoutons à la médication.

    Une des premières chose que nous devons contrer est l’innocence des gens, qui ne comprennent pas et ne veulent pas comprendre, ces jugements sont excessivement difficile et ce même pour les enfants, que vous dites déficient intellectuel. Les "Ti-Joe connaissant" on en croise énormément qui eux le savent ce qu’ils faudrait faire….sont meilleur que les autres! Et ces pourquoi sur ce post que plusieurs adultes commencent de la médication et disent qu’ils auraient eux besoin de cela bien avant. Plusieurs études associent douance et TDAH.

    Alors les innocents, les "ti-Joe connaissant", les plus brillants que tous, les ignorants qui parlent au travers de leur chapeau et bien ouvrez votre esprit car votre rigidité mentale vous empêche d’émettre un jugement raisonnable. Informez vous et apprenez donc à connaitre ces enfants, ce qu’ils vous diront vous fera changer d’idée

  19. un traitement sans psychothérapie est comme un plasteur sur un bobo mais celui la sera toujours remplacé par un plus efficace….. Pour finalement dire ne rèeglons rien puisque la pilule magique est née….. La société est malade et sa population en est son reflet. Laisser les enfants tranquille et réfléchissée sur vos choix de vie ! La vie èa plus de valeur èa mes yeux donne t’on un médicament a un déficient intellectuel ou on l’accept comme il est en lui trouvant des outils pour fonctionner!!!! Entoucas nos pocheur de l’état son mort de rire avec les poches pleines qui en finissent plus de pousser =) bonne chance aux parents trop naif : je vous souhaite un recours collectif de vos enfants dans 20 ans pour les avoir convaincue qu’ils étaient malade????

      • D’accord avec vous , j’ai tant de peine avec ceci, je me fais vlolence de lui donenr ces médicaments, ne nous jugez pas c’est si difficile svp, une petite maman en larme :(

    • J,ai passé 4 ans à avoir une panoplie d’outils de travail de toute sorte pour mon fils,un désastre à l’école,j’étais contre toute forme de médication mais j’ai du envisager son avenir et arrêter de penser à moi,l’école voulait l’envoyer en classe spéciale,j’ai donc pris la décision d’essayer,juste pour voir la médication…surprise,mon fils est maintenant en sec 2,il a encore quelques difficultés mais au moins vyvanse fait sont bout de chemin aussi et même lui me le dit car pendant les congé scolaire il ne prend absolument rien.Arrêter de critiquer ce que vous ne connaisser pas,si y a un recours collectif ce sera pour les parents qui n’ont pas su aider leurs enfants pour cause de préjuger!!!!
      Bonne journée à tous :)

    • Faut vivre ce que l’on vit pour pouvoir s’exprimer…Mon fils lui-même a demandé de recommencer sa médication après un arrêt de 1 mois. Il a 15 ans et il m’avais demandé de l’arrêter quelques temps.

      Si vous voulez, je peux vous l’envoyez une semaine sans médoc et on s’en reparlera!

  20. Mes enfants de 11 ans et 8 ans avaient Vyvanse depuis son entrée au Canada en février 2010. J’étais emballé, enfin ils prenaient du poids et leurs courbes de croissances ont repris de plus belle après près de 3 ans d’arrêt pour ma grande. Quel soulagement! Arrivait les vacances de la relâche puis celle d’été qui furent toutes deux un enfer….bah…les enfants sont fatigués nous nous sommes dit. Les vacances de Noël, idem aux autres. on a ajouté Strattera….ça aidait aux crise le matin mais sapristi il y en avait tellement des crises ça avait plus de bon sens. Nous vivions toujours à cran. Ma fille n’était jamais de bonne humeur, toujours en train de chialer, rouspéter, s’opposer, bref tout ce qui est négatif. Mardi dernier RV chez le doc. je lui ai dit j’arrête Vyvanse, je veux retourner sur adderall, la courbe de croissance oui c’est important mais son amour propre aussi. (ma fille avait commencé à dire dans le 3 derniers mois quand on la chicanait trop, je préfèrerait pas vivre). Ça fait 6 jours aujourd’hui qu’ils sont de retour à Adderall et déjà après 2 jours on voyait la différence, ma fille sourit, chante en se levant le matin. elle m’a dit…je ne me sens pas toujours faché comme avant! C’est tout dire. Le bonheur à l’air de vouloir se réinstaller chez moi et ça fait du bien vous ne savez pas comment. Les 4 dernières vacances familiales furent une guerre sans arrêt….vivement que nous avons hâte à celles qui s’en viennent pour pouvoir s’amuser avec eux. Pas toujours facile le cheminement à faire pour choisir la bonne médication et surtout pour choisir avec quels effets secondaires nous sommes prêt à vivre et qui les atteints le moins dans leur estime! Chapeau à toutes les familles qui ont ce même problème et surtout ne lachez pas!

  21. Je suis la maman d’un beau petit homme qui aura bientôt 6 ans. Il terminera sa maternelle demain.
    Il est diagnostiqué TDAH + TED non spécifié, trouble de modulation sensorielle. Pendant en évaluation en pédo-psychiatrie qui a duré environ 4 à 5 semaines, nous avons essayé différents médicaments(5) et différentes doses.. soit le bifentin,adreall et autre soit ça ne fonctionnait pas ou ça ça faisait l’effet contraire c’est à dire encore plus agité.Ils disent qu’en jeune âge(il avait 4 3/4 ans) ça peut avoir l’effet contraire.Nous étions un peu découragés.Nous avons essayé le vyvanse et tout c’est bien passé même que je ne vois aucun effet secondaire! Le lendemain qu’il a pris ce médicament il m’a dit une phrase que je rappelerai toujours."Maman, la feuille s’envole!" Il venait de constater qu’une feuille qui était tombé d’un arbre s’envolait. Avant ça allait trop vite dans sa tête pour pouvoir observer ce genre de choses.Ça fait environ 1 an qu’il en prend et tout ce déroule bien. Le seul hick c’est qu’il coûte 118$ par mois et mes assurances collectives ne le couvre plus!!

    • Fantastique :) Avez-vous lu mon commentaire un peu plus haut ( 5 mars 2011) au sujet des troubles sensoriels ? Bien que votre enfant semble avoir été rapidement diagnostiqué et qu’il semble avoir eu un bon suivi, des fois une ressource différente ou une info de plus nous donne une autre partie du puzzle ! :) Bonne journée !

  22. Bonjour! Je suis éducatrice spécialisée, 33 ans et un TDAH! Demain, je débute Vyvanse, après avoir essayé ritalin et concerta. Avec le ritalin, j’avais l’effet "rebond": anxiété à la fin de l’effet (donc après environ 3h30 de la prise de cette médication). Concerta: augmentation de ma pression et de mon pouls, palpitations, périodes d’anxiété dans la journée.
    Je travaille avec des enfants qui ont un diagnostique de TDAH, trouble de l’opposition, anxiété, … Il est important d’avoir un suivi médical, de surveiller les effets secondaires surtout au début d’un traitement. Il est vrai que certains effets diminueront mais si vous observez des symptômes d’agressivité (qui n’étaient pas présents avant), des symptômes de dépression ou tout autre changement ou effet secondaire inquiétant : PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN.
    Il est important que toute la famille soit informé sur le TDAH. Vous pouvez demander de l’aide du CLSC: un(e) intervenant(e) social et/ou un(e) éducateur(trice) spécialisé(e) pourront vous supporter, outiller, informer, vous recommander des trucs concrets, pour vous en tant que parents mais aussi pour outiller votre enfant (trucs pour ne pas oublier, résolution de problème/conflit, gestion des émotions, de l’impulsivité, encadrement, routines, …). La combinaison d’un traitement pharmacologique et d’un tel suivi est très bénéfique. N’oublions pas que la médication règle en moyenne 7 situations sur 10. Il en restera donc 3 à régler ou gérer.
    J’ai débuté la médication à l’Université: quel soulagement d’enfin arriver à écouter réellement l’enseignant, sans détourner mon regard au moindre bruit ou mouvement, sans griffonner, … Et en plus, je me souvenais de la matière! J’ai fait plusieurs liens avec mes attitudes/comportements/réactions/mode de vie lorsque j’ai su que j’avais un TDAH. Ouf! J’aurais en effet aimé le savoir bien avant!
    Si la médication a les effets escomptés, je crois que vous aidez votre enfant tant au niveau de sa réussite scolaire, dans ses relations et surtout au niveau de son estime. Son TDAH doit être diagnostiqué par votre médecin ou à la suite d’une évaluation intellectuelle (psychologue de l’école ou au privé). On ne médicamente pas un enfant parce qu’un prof vous le demande. Il peut observer certains symptômes du TDAH mais non pas poser le diagnostique.
    N’oubliez pas de vous pardonner chaque jour, si vous êtes à bout, de pardonner à votre enfant et de pardonner aux gens de vous juger… N’oubliez pas non plus les forces de votre enfant qui a un TDAH: créatif, aime rendre service/aider les plus petits, belle énergie, sens de l’humour, …

    • Je suis étudiant en TES moi aussi et j’ai accompli la moitié de ma technique avec succès. Je viens de débuter vyvance et j’éprouve plusieurs effets secondaires, Je songe sérieusement à abandonner la médication mais en même temps je lis les commentaires et j’aimerais pouvoir bénéficier des bienfaits de la médication. J’aurais besoin de conseils.
      Merci

  23. Plus rien ne va ! Vyvanse rend mon fils agressif comme ça pas de sens. Ste-Justine pense le remettre sur Adderall avec d’autres médicaments pour le faire manger vu qu’il ne mangeait plus mais que ça fonctionnait… Je dois attendre encore que le pédiatre revienne de vacances et on arrête tout. Il a eu Vyvanse 15mg, 1 mois plus tard, 30 mg, 2 mois plus tard 40 mg et 2 semaines plus tard, on le retournait à 20 mg. Présentement, c’est comme s’il n’avait rien en médication. À l’école ça va mal aussi. J’ai bien hâte de voir ce qu’ils vont lui donner… Maman, Papa et Tite-soeur un peu à bout là !

    Ça vous arrive en tant que parent d’enfant avec un TDAH??

    Pour ceux qui ont grandi avec le TDAH, comment viviez-vous ça étant jeune ??

    Merci à tous.

    • Allo Valérie, papa maman et petite soeur à bout ici aussi… je ne sais plus quoi faire non plus avec le Vyvanse que mon fils prend depuis 2 mois pour remplacer le concerta. Il est hyper agressif depuis, avec lui même aussi, il est négatif sur tout, se fâche continuellement, n’a plus de filtre dans ses paroles ou ses gestes et est bourré de tics !!! Rendez-vous ce soir chez le pédiatre pour arrêter ce Vyvanse et peut-être le remettre sur Concerta. On a jamais essayé l’Adderall par contre… je vais rechercher vois si cela serait une solution pour nous. En tout cas, bon courage, c’est rassurant de voir qu’on est pas seuls à vivre des situations similaires….

      • Bonjour Chantal, finalement, mon fils est rendu sur Biphentin… Ça donne presque le même effet qu’Adderall… sauf qu’il mange.

        Félix vivait tout ça aussi avec Vyvanse. Il fait pour certain et pour d’autre non malheureusement.

        Bon courage :) Donnes-m’en des nouvelles. :)

    • merci valérie pour ton commentaire sur le Biphentin versus l’aderal mon fils prend aderal depuis 5ans au moins mais il ne mange pas donc à 12ans j’aimerais qu’ilprofite donc Biphentin pourrais etre notre solution.L’agresivit qu’apporte le Vyvanse me fait peur

  24. bonjour je viens de decouvrir votre sites car je cherche plein de reponse a mes questions concernant le vyvanse,,ma fille en prend depuis 3 semaine ces notre premier medoc pour un tda diagnostiquer par les doc et spychologue,,mais aujourdhui jai decider de prendre une pause et jai telephoner au docteur car ma fille de 7ans nes plus la meme elle est agressif impulsive ne rie plus elle est comment dire stone a journee longue mal au coeur et cherche son soufle quand elle parle et sa me fait peur ..peu etre que vue quelle est fille unique et que je ne comnnais pas grand chose la dessue jai peur quoi faire quoi penser ……….elle salimente pratiquement pas …les docteur disent que sa peu prendre des fois un peu plus de temps a voir les effets disparaitre,,peu etre que quelqun vie la meme chose que moi mais moi pour instant mon instint de mere me dit que cela ne sens rien de bon ….jai peur ..quoi faire..

    • Dans le cas de mon fils, c’est vraiment Vyvanse qui l’a rendu agressif, j’en suis certaine et moi mari aussi. Même si Ste-Justine n’a fait que le descendre à 20 mg, il l’est encore un peu et ça ne règle pas son hyperactivité. Je crois aussi que l’école y est pour quelque chose. Il est victime d’intimidation à l’école (toute un gang contre lui) alors quand il arrive à la maison, il est encore fâché de s’être fait harcelé comme ça.

      Chaque enfant réagit de façon différente au médicament. Dans le cas de mon fils, après 2 semaines, on savait si le médicament lui faisait ou non.

    • Mon fils a eu comme premier médicament Vyvanse 30 mg. Cela allait relativement bien. Nous avons monté parce que nous trouvions qu’il manquait encore de concentration. À la dose suivante, il est devenu irrité, agressif, impatient et plusieurs comportements sont revenus comme avant la prise de médication mais il était mieux concentré. Cependant cela était invivable à la maison. Il nous répétait souvent qu’il était mieux à 30mg. Étant donné que l’on cherchait le maximum d’attention, nous avons laissé le médicament à 40mg jusqu’à son rendez-vous chez le médecin. Ce dernier a décidé de lui faire essayer Concerta car pour lui, l’irritabilité et l’agressivité étaient des comportements dûs aux effets secondaires. Avec Concerta depuis environ 3 semaines, son attitude est redevenu comme avant mais il me dit qu’il sentait qu’il était plus concentré avec Vyvanse 30 mg. Tout au long de l’essai, j’étais certaine que la médication (40mg) n’était pas pour lui. Il faut donc suivre notre instinct. Je crois aussi que nous n’avons pas le choix d’accepter certains effets secondaires mais il ne faut pas que la situation devienne pire. C’est très difficile de savoir si la dose ou le médicament est adéquat. Nous sommes dans cette situation depuis janvier.

  25. @agobos
    Ils l’ont diminué sachant très bien que son hyperactivité n’est pas réglé. Pour moi, c’est très clair que l’agressivité est un effet secondaire mais pour eux, je n’ai eu aucune réponse. Je m’attendais tant de Ste-Justine mais je ne suis pas plus avancée qu’avec son pédiatre.

  26. Depuis maintenant 2 mois, mon fils de 11 ans prend vyvanse. C’est la première médication qu’il prend. Il a commencé avec 30mg durant 3 semaines et il prend maintenant 40 mg depuis 5 semaines. Au début, tout s’est amélioré du tout au tout. C’était agréable. Nous avons augmenté parce qu’il n’était pas assez concentré en pm et que le temps des devoirs étaient toujours difficile. Depuis ce temps, tout se passe très bien à l’école mais à la maison c’est difficile. Il est très irritable, se fâche facilement, a recommencé a oublié ses cahiers, ne veut pas trop étudier, se n’est jamais de sa faute. Lors de ses sautes d’humeur, s’il s’aperçoit qu’il nous blesse, il semble désolé mais ne veut pas admettre qu’il est impatient. Hier, il n’a pas pris de médication et j’ai pu constaté qu’il n’était pas impatient. Nous allons chez le médecin cette semaine. Si tout va bien à l’école, est-ce que nous devrons continuer de subir ceci à la maison. Je trouve la situation pénible pour tous, même pour lui. Est-ce que certains ont pu observer cette irritabilité avec vyvanse. Est-ce que cela peut passer ou il faudra changer demédicament?

    • Mon fils de 8 ans prenait aussi du 40mg après 3 ajustement,mais il est devenu agressif, impatient et irritable. Il m’a même donné une claque… Ce n’était pas lui. Ste-Justine l’a redescendu à 20mg. À part ça, ça ne règle pas du tout (depuis le début) son hyperactivité… Le retour des vacances de la relâche va être difficile pour sa professeure…

      • Pourquoi le médecin n’a-t-il pas changé de médicament si vyvanse ne l’aide pas au niveau de l’hyperactivité? Est-ce qu’il n’est plus agressif avec sa dose diminuée? Est-ce que le médecin croit que ce sont des effets secondaires?

  27. Je suis la mère d’une ado de 15 ans tdah avec trouble oppositionnel elle est médicamentée depuis l’âge de 6 ans. Nous avons essayé le ritalin, concerta, adderral et maintenant vyvanse 60 mg. Elle a des troubles d’apprentissage dyscalculie en math à 15 ans elle est comme en 6e année en math et le français c’est la compréhension de texte qui est difficile. Elle a beaucoup de problèmes scolaires et de socialisation. Depuis l an le vyvanse plus de problème d’appétit l’appétit revient vers 8 h le soir. Là elle peut devenir compulsive dans la nourriture tant elle a faim. Elle a une très mauvaise estime de soi nous allons en psy une fois semaine depuis six mois ça aide beaucoup à gérer la souffrance.

    Dans la société c’est accepté de prendre des médicaments pour le diabète mais pourquoi vous ne voulez pas accepter qu’on puisse prendre des médicaments (et non de la drogue) pour aider le cerveau à compenser ses déficits.

    Attention au jugement. La combinaison médicament adéquat, thérapie, mise sur le positif et oublier les difficultés qui vont avec le trouble, et beaucoup d’amour, permettront aux personnes de vivre mieux avec ce trouble. N’oublions pas l’encadrement donner aussi des conséquences aux gestes inacceptables. REtrait de privilége par exemple.

  28. Pingback: L’importance de la médication « Vivre [ le TDAH ] en famille

  29. J’ai moi aussi gardé strattera même lorsque j’ai commencé vyvanse. je prends les deux ensembles (60mg strattera et 30 mg vyvanse). J’ai dû plusieurs fois ajusté mon dosage de vyvanse depuis que j’ai commencé à l’automne dernier. si je monte trop l’anxiété refait surface, l’irritabilité, la nervosité, etc. mais si je baisse trop je suis fatiguée, m’endors dès que mon environnement/travail est moins stimulant. Pendant une période je me suis habituée à ajuster mes doses pratiquement chaque jour: selon la charge de travail que j’aurais, mon niveau d’énergie (sommeil récupérateur ou pas), selon les circonstances de ma vie à ce moment (ex: si je dois gérer une situation difficile, des inquiétudes pour un membre de la famille, etc je sais que je sais que je serai déjà anxieuse probablement durant ma journée alors je diminuais un peu ma dose en ouvrant la capsule et retirant un peu de poudre) De cette manière j’ai pu traverser la période où les effets secondaires étaient plus présents. Depuis environ 2 mois je n’ajuste plus mes doses continuellement mais je commence à sentir que ma dose ne fait plus le même effet sur moi. Je ne le sens plus agir comme avant. Je tenterai peut-être d’augmenter prochainement un peu ma dose. Je verrai.

    Et je tiens à préciser que sans mon suivi avec une psychologue qui m’aide à voir plus clair dans mes idées, ma manière de penser, d’agir, etc. la médication ne serait pas suffisante. Probablement parce que j’ai été traité pour mon TDA seulement dans la vingtaine et que je me suis développer avec une mauvaise estime de soi et sans trop comprendre pourquoi je semblais différente. Je prends temporairement Effexor depuis 1 an 1/2 pour traiter la dépression qui a découlé de l’épuisement de mon système nerveux (TDA pas traité…). Ce qui m’a finalement donné l’énergie et la capacité de faire les changements et adaptations nécessaires dans ma vie pour reprendre du mieux.

    Bonne chance, espérant qu’un petit quelque chose dans mon message pourra aider quelqu’un…

  30. Mon fils prend toujours du Vyvanse mais plus rien ne fonctionne… On ne sait pas ce qu’on doit faire… Lundi, je téléphone encore à Ste-Justine. Il s’est fait augmenté sa dose à 40 mg mais depuis, il est agressif, il sacre, crit de plus bel. Je crois vraiment qu’il n’a pas que le TDAH…

    • Nous on a réussis a baisser la dose en la combinant avec du Strattera. Mon fils de 20 kg prend maintenant 50 mg avec un 25mg de Stattera et c’est le jour et la nuit. En baissant Vyvanse de 60mg à 50mg nous avons enlevé tout les effets secondaires. Cela fait maintenant 1 an que mes enfants prennent Vyvanse et je ne le regrette pas du tout. C’est la première fois en 4 ans que nous restons plus de 8 mois sur le même médicaments

  31. Bonjour à vous tous,mon fils a 12 ans et est Autiste de haut niveau avec un problème de compréhension mais sans problème de comportement.On a essayés le Ritalin,Dexédrine et stratéra sans succès,il y à eu Addéral qui a bien fait la job jusqu’à l’an passé,il le prenait depuis environs 3 ans mais il manquait d’attention et augmenter la dose l’aurait encore amené à être plus dans ça bulle et je déteste ça,c’est un enfant souriant et vivant quand il n’est pas sous médication sauf que le coté académique en prends un coup donc la médication est vraiment essentiel même si j’étais contre au début.Aujourd’hui je suis allé rencontrer le Pédo et m’a conseillé Vyvanse,avec tout vos commentaires laissez moi vous dire que ça m’encourage :)
    Mon fils ne prends pas de médication durant les congés(fin de semaine,été et congé scolaire)
    Je reviendrai vous donné des nouvelles sous peu,en attendant je croise les doigts…
    Bonne soirée.

  32. Bonjour… Je suis un TDAH de 23 ans, qui a commencé a
    prendre des médicaments a 18 ans. J’ai tout essayé ce que vous avez
    nommé plus haut et toujours avec des effets secondaire atroce, qui
    m’empechait de gérer ma personalité…. je suis passionné, et tres
    intelligent, et quand tu perd le peu de contrôle que tu a appris a
    avoir sur toi même a cause de ses stupides pillules… ya de quoi
    en faire une psychose. A noter ce que mon médecin ma prescrit dans
    les deux dernières années. Ritalin, Concerta, Strattera, Adderal,
    Vyvanse, Focalin, Dexedrine, Wellbutrin, Effexor. Après sa, ma
    famille se demande pourquoi j’ai aussi peu d’équilibre et que je
    suis aussi dérangé. Vous avez une idée de ce que sa a fait a ma
    stabilité mentale déjà limite? vous avez idée de ce que sa fait
    d’être gelé sur 10 médicaments différent les un apres les autres,
    et de devoir gérer les changement chimiques dans votre cerveau? de
    devoir ensuite, gérer votre anxiété, qui est empiré par toute ces
    drogues… Ah non, c’Est vrai, on va vous donner un anti-dépresseur
    pour aller avec le speed, vous allez allez mieux vous verrez!!
    ///ya pas quelqu’un qui vois que quelquechose cloche? après tout,
    on est souvent plus intelligent que la moyenne, et ce n’est pas
    qu’on est pas capable d’écouter, c’est seulement un manque de
    stimulis… si votre enfant était suffisament stimulés, je croit
    qu’il serais moins problématique. Personellement, aujourd’hui, je
    consomme du Cannabis sous forme de biscuit, la dose est faible, je
    suis sans aucun doute moins "gelé" qu’avec les amphétamines
    pharmaceutiques, vous réalisez d’ailleur, que c’Est exactement ce
    que c’Est? des amphétamines!? vous ne voudriez pas en prendre vous
    même sans doute, et vous donner sa a vos enfants… Je ne suis pas
    le seul dans mon cas, je le sais tres bien. et je sais aussi que la
    plupart sont perdu, et ne savent pas quoi faire, ce qui est
    désastreux… A noter que je vis au Québec, et qu’ici, on a un peu
    plus d’option, qu’en europe par exemple ou ce trouble neurologique
    "n’existe" que depuis quelques années… J’aimerais que vous
    preniez en compte le fait qu’il sagit d’un déséquilibre du systeme
    nerveux, et non d’une maladie mentale. Personellement, j’ai
    ré-équilibré tout ca, avec une bonne dose de Yoga et de méditation.
    en faisant du sport, en mangeant mieux et en éliminant complètement
    les produits transformé de mon alimentation… (c’est dur a suivre
    comme régime, mais ma concentration s’en ressent beaucoup) le
    cannabis est une aide énorme pour ralentir suffisament le train de
    pensée envahissant qui m’empèche de réfléchir. vous savez ce que
    c’est de ne jamais comprendre les pensée qui nous traverse la tête?
    tellement il y en a, qu’on les "vois" même pas! Et bon, vous savez
    comment on traite un empoisonnement? on utilise le poison pour
    faire un anti-poison. Vous avez beau dire "le cannabis rend les
    gens normaux innatentionné, dans la lune, et leur enleve toute
    motivation" et bien commencez par comprendre que c’est déjà notre
    problème a la base, alors si vous penser qu’on peut rempirer, vous
    êtes dans l’erreur. Bien utilisé, c’est une excellente alternative
    au produis chimiques… Même si je vous jure, sa fait 6 ans que je
    suis en démarche, et je commence enfin a voir la lumière… Bref,
    l’anxiété est un problème de commorbidité, si votre enfant est
    anxieu, c’est la faute de touts ces échecs, toute ces attente
    envers lui, tout les réactions des autres autour de lui qui le
    comprenne pas, et qui le traite comme un malade. J’en sais
    quelquechose, j’ai été parfois tellement anxieu que sa ma rendu
    PHYSIQUEMENT malade. et c’Est très désagréable. well. je
    commenterai plus en detail plus tard.

    • Je comprends ton point de vue. Mon fils de 8 ans a un TDAH (il n’en est pas un). Nous l’aimons plus que tout ainsi que sa soeur de 18 mois. La seule chose que je te dirais, c’est que dans mon cas, je prends du ritalin et j’ai 31 ans. J’ai été diagnostiqué avec la SP il y a 4 ans. J’ai dû arrêter de travailler parce que la maladie m’a "amené" un tda. Depuis que je prends le ritalin, je peux déjà mieux socialiser vu qu’avant, je ne pouvais rester dans une conversation avec plus d’une personne. J’ai l’intention de demander à mon neuro le vyvanse pour m’aider d’avantage.

      Loin de moi l’idée de dire que ce que tu as écrit n’était pas bien ou juste. Tu sais parfaitement ce que ton corps à toi a besoin. Il y a différent niveau de TDAH.

      Sur ce, je te souhaite une belle année 2011.

    • Je me reconnais tellement dans ta réponse…. je sais que ton message date de 2011, quand est-il aujourd’hui? J’ai commencé Vyvanse il y a environ une semaine et je sent que ça change mon identité et je me dis que j’étais bien dans moi-même avant de le prendre et que c’est la pression de la société qui m’a poussé à vouloir me changer. Je me sent bien le matin et je veux faire 100 000 projets et après l’anxiété grimpe durant la journée et j’ai des remords sur ce que j’ai dit parce que d’habitude je ne parle pas autant… pourquoi vouloir à tout prix performer et ne pas accepter qui nous sommes? je me sens aussi droguée et j’ai peur que ce ne soit pas bon pour moi. je comprend la révolte dans ton message. je me suis reconnue surtout parce que tu disais que tu étais intelligent et moi aussi je me considère intelligente et qu’à cause de ma motivation et la fatigue sans médication je n’arrive pas à donner mon plein potentiel… J’ai une faible estime de moi au naturel et de l’anxiété sociale et avec le médicament je sens que j’ai trop confiance en moi et j’ai des remords d’être comme ça parce que d’habitude je critique les personnes qui sont trop confiantes. J’ai de la misère à « dealer» avec ma nouvelle personnalité plus extravertie et c’est ce qui me rend anxieuse.

  33. Bonjour,

    Mon fils de 8 ans (TDAH+I) est sur Vyvanse depuis 3 semaines. Il a commencé avec du 20mg et 2 semaines plus tard le voilà sur du 30mg. Depuis, il est dépressif, il a même essayé de me donner un coup de poing. Il a tout essayé les médicaments. Vyvanse était notre dernier espoir. Je ne sais pas si ça va mieux à l’école, je le saurai demain. Pour l’instant, c’est moi qui ne s’en peut plus. Maman et papa au bout du rouleau. On ne sait plus quoi faire pour qu’il soit heureux et que sa soeur et nous le soyons aussi.

    • Pour ma fille de 10 ans on a ajouté du Strattera 25mg en
      plus du Vyvanse et elle a enfin retrouvé le sourire. Evidemment,
      elle fait aussi une thérapie. J’ai l’impression qu’après 24 mois
      d’essais infructueux, de chicane, le larmes, de tristesse,
      d’angoisses, d’incertitude nous voyons la lumière au bout du
      tunnel. je dirais que le bonheur et son copain le plaisir tente de
      revenir s’installer chez nous. Toutefois, si elle se couche 30
      minutes plus tard que la routine, on en a pour une semaine de
      négativisme d’impulsivité et de mauvaise humeur. Donc pour notre
      famille la clé se résume à 11h de sommeil, une thérapie, Vyvanse et
      Strattera. Bon courage on fini toujours par trouver une
      solution.

      • Merci beaucoup Juliette pour votre réponse. Finalement, le 30 mg fonctionne bien à l’école. Il se fait suivre par une psychologue à l’école mais il en verra aussi une en santé-mentale-jeunesse de mon coin. Admettons que les crises sont toujours la mais que le TDA est moins pire. Pour mon fils aussi le sommeil est important mais il ne réussi pas vraiment à bien dormir. Il est somnambule et parle beaucoup pendant la nuit. Le docteure de Ste-Justine voulait qu’on le couche 1h 30 plus tard que d’habitude… Impensable! Il voulait tout "casser" dans la journée. Malheureusement, le strattera n’était pas bon pour mon fils. Il avait perdu 20 livres en 2 mois. S’il y a de quoi qui ne fonctionne toujours pas, le docteure de Ste-Justine m’a dit de prendre un autre rv.

  34. Bonjour
    Ca fait vraiment du bien de lire ces témoignages et de voir qu’on est pas seuls sur notre ile…
    Ma fille a seulement 5 ans et prends du concerta depuis presque 1 an, nous avons été diagnostiqué et suivis par la formidable équipe de pédopysychiatrie a l’hopital Douglas. Par contre jaimerais bien savoir ou rencontrer un neurologue car je crois que de plus comprendre le "physique" de la maladie pourrait nous aider a cheminer avec notre petite fille.
    Pour nous le concerta a très bien fonctionné cest sur quau niveau appetit cest pas débile mais on a réajusté notre horraire en fonction de son appétit (souper vers 19:00) et ca va bien par ocntre comme avec le ritallin plus ca va plus que je trouve que l’effet dure moins longtemps, jen ai donc parlé avec ma pédiatre aujourd’hui et elle nous a conseillé le Vyvanse je vais donc l’essayer en fin de semaine, je vous en donnerai des nouvelles. Ma fille a un TDAH avec beaucoup d’hyperactivité, d’impulsivité et d’opposition. Elle a souvent de la difficulté a s’endormir puisque le médicament ne fait plus effet et les idées se basculent dans sa tête. A part la medication est ce qu’il y en a qui ont des trucs qui fonctionnent. nous avons essayé la musique de relaxation des fois ca fonctionne desfois elle trouve un "beat" meme dans cette musique la…
    Merci de partager vos commentaires ca fait vraiment du bien
    Maggie

  35. Apres avoir lues vos témoignages je suis heureuses de voir que nous avons les meme inquiétudes soit le bien-etre de nos enfants. Après avoir essayer le ritallin,le concerta, le biphentin et l’adderral, mon fils de 9 ans commence une nouvelle médication, le vivance. son action sera-t-elle mieux adapté pour lui ? nous allons le constater bientot. Il m’arrive parfois d’etre un peu décourager de voir qu’on procede par essaies et erreurs, mais pour lui permettre de vivre le plus "normallement" possible, avec des réussites sociale,scolaires on pourrait décrocher la lune en tant que parent.

  36. Depuis que je suis jeune, ma mère savait que j’avais un TDAH. J’ai toujours passé du coq à l’âne: je commençais une tâche sans la terminée et j’en commençais une autre, j’avais beaucoup de difficulté à rester en place, etc. J’ai eu la chance d’avoir une professeure privée au primaire. J’ai bien été encadrée dans mon enfance! J’ai suivi des cours de violon de ma 2e année du primaire à mon secondaire 5 et j’étais impliquée dans plusieurs sports d’équipe. J’ai réussi à tenir le coup jusqu’à la fin de mon secondaire. C’est à partir de là que j’ai commencé à avoir des échecs scolaires, moi qui était considérée comme une «bolle» par les autres étudiants. Les personnes avec un TDAH peuvent réussir dans la vie, mais elles devront compenser autrement pour réussir: étudier plus longtemps, avoir des méthodes/routine etc.

    Le violon et le sport ne suffisaient plus pour m’aider et surtout que je n’avais plus nécessairement le temps. Ce n’est que depuis l’an passé, quand j’ai décidé que j’en avais assez d’en arracher que j’en ai parlé à ma mère et que je suis allée consulter un médecin de l’Université. Il m’a tout d’abord prescrit Concerta qui me fatiguait beaucoup. J’avais beau me lever tard et me coucher tôt, j’avais toujours un manque d’énergie! Il m’a ensuite prescrit Vyvanse. Ça tout de suite fonctionné! =)

    Évidemment, chaque personne est différente et va réagir différemment aux médicaments. Certaines personnes réagiront mieux avec le Concerta que le Vyvanse par exemple. Pour ma part, depuis que je prends Vyvanse, je suis beaucoup moins découragée lorsque j’ai un gros lot de tâches à exécuter et je suis beaucoup plus attentive qu’avant. Aussi absurde à dire, j’ai découvert ce que c’était qu’être concentré! De plus, mes résultats scolaires ont augmenté en conséquence. J’ai une moyenne de 95% et plus dans tous mes cours.

    Avec Vyvanse, je suis vraiment le jour et la nuit! Les seuls conséquences sont: manque d’appétit au début de la prise de Vyvanse (environ 3-4 semaines), mais il est important de se forcer à manger un peu question de se garder des forces pour ressentir les effets bénéfiques de ce médicament. Ma fréquence cardiaque a augmenté depuis la prise de Vyvanse, mais je suis encore dans la normale). Étant une personne en forme, mon rythme cardiaque au repos était de 54 battements/min. Maintenant il est de 62. Rien de dramatique! Le médecin m’a expliqué que c’était normal, car Vyvanse stimule le système nerveux afin d’augmenter la concentration (permettre aux réactions chimiques de se faire) et augmente ainsi la fréquence cardiaque. D’ailleurs, c’est pour cela que Vyvamse est déconseillé aux personnes avec problèmes cardiaques et/ou troubles d’anxiété.

    Psychologiquement, je me sens mieux. J’avais commencé à me rabaisser, me traiter de moins que rien. J’ai eu la chance d’avoir un chum qui m’a aidé à traverser cette période difficile. J’ai plus confiance en moi et ma personnalité n’a changé en rien. Je ne suis pas une droguée pour autant haha

    Toute drogue n’est pas mauvaise, mais plutôt l’excès ou le mauvais dosage. Par exemple, certaines drogues seront administrées à des personnes atteintes d’arthrites afin de diminuer leur douleur. Ces drogues ne changent en rien leur personnalité. Idem pour Vyvanse. Il ne faut pas devenir paranoïaque parce ce médicament est classé sous l’appellation de drogue. Il y a des choses bien pire dans la vie que vous ne suspectez pas.

    En bref, si vous connaissez quelqu’un avec un TDA ou TDAH, encouragez-le à consulter un médecin ;) Ça lui fera le plus grand bien si le médicament lui convient!

  37. Bonjour j’ai lue tout vos comentaire,et dans mon cas j’ai 4 enfants dont 3 au prise avec le TDA/H le deuxième de mes enfants est autiste léger avec tda/h non spécifié,trouble de comportement , mutisme sélectif , trouble delangage sévère et parfois quand il y a trop d’angoisse il s’automutile.
    Côté médicament il a essayé ritalin ,le biphentin et la il prend adderall XR depuis 1 ans et en ce moment il ne fait plus effet et pourtant il n’a pas eu de prise de poids , ni de centimètre côté grandeur ,j,ai vue la pédopsy cette semaine et elle augmente sa dose à 15 mg/j pendant 1 sem , mais je sais très bien que sa ne changera rien alors d’ici 5 jours ,il est supposé essayer vyvanse et j,espère que sa lui fera le plus grand bien , car son hyperactivité et sa concentration est beaucoup altéré en ce moment.J’espère bien que vyvanse va faire en sorte qu’il va recommencer à grandir car sa m’inquiète beaucoup qu’il soit dans une courbe de croissance faible même très faible.En espérant qu’enfin on arrête là.
    Et je veux en même temps répondre à la question de KIM pour ma part tout ces médicament on eu sans équivoque des effets secondaires ,quand ce n’est pas l’appétit qui est touché , c’est l’anxiété qui est redoublé ou l’enfant devient comme non vivant ,soit c’est l’impatience ou l’agressivité qui est décuplé ou tout simplement elle agit de la bonne façon mais n’empêche pas l’enfant d’avoir la bougeotte et j’en passe.Mais à chaque fois c’est que le médicament n’est pas approprié pour l’enfant.
    Tant que tu ne verras pas un semblant d’enfant au comportement dite "normal" ce ne sera pas le bon médicament .Mais c’est sur qu’Il n’y a pas de médicament parfait!!Et une semaine de médication c’est bien assez pour savoir si le médicament est approprié ou non car dit toi que si pendant cette semaine c’est l’enfer dis toi que sa ne changera pas après ,ce sont des psychotropes donc ils font effets immédiatement et non à long terme si après une semaine le médicament ne donne pas l’effet esconté alors oui tu toi en changer car le problème va continuer de persister même après la semaine d’essais.
    J’espère avoir pu t’aider!!!
    Je te souhaite bon courage!!!!

    • Merci Cynthia,
      visiblement, nous sommes plusieurs parents à vivre avec le TDAH… et plus ça va, plus je me rends compte que mon petit cas familial n’est pas à la hauteur de ce que peuvent vivre d’autres familles. J’admire votre courage!! Bravo mesdames, on ne lâche pas et on continue à faire comme Cynthia… on fait profiter les autres de notre expérience! :)

  38. Ma fille a un diagnostic de TDAH grave avec impulsivité cognitive très prononcé et trouble oppositionnel. Pour le dodo nous avons de très bon résultat depuis 1 an avec de la mélatonine qui est un produit naturel car avant s’endormir c’était l’enfer, le cerveau ne lui arrêtait pas.

    La neurologue nous a éclairé énormément sur plein de chose, même sur la façon de leur faire faire les devoirs. C’est un RV que je juge nécessaire avec ces enfants.

    Pour la médication après plusieurs essais infructueux il y a eu l’Adderall XR qui a aidé beaucoup pour son impulsivité mais sa croissance était toujours problématique. Depuis Vyvanse c’est le côté positif, il y a croissance elle a prit 4½ pouces et 6 lbs en 6½ mois ! Mais comme toute chose a son côté négatif il contrôle un peu moins bien l’impulsivité, mais bon on a un choix à faire et pour nous l’important était qu’elle grandisse enfin. Du côté académique c’est aussi très bien, elle dit que ses maths sont tellement plus facile. Pour le reste et bien on essai d’endosser un peu plus le chapeau de la patience!!!

    .

  39. Ce que vous écrivez tous me fait un grand bien également! Mon fils a 9 ans, et depuis les 4 dernières années, nous avons TOUT éssayés: Ritalin, Concerta, Strattera, Biphentin, Celexa ( pour au moins traité son trouble anxieux..) mais RIEN à fonctionné!
    Il réagit trop fort aux effets secondaires. Mais ( à part le Srattera qui’il a pris pendant 4 mois) je n’ai jamais poursuivi la médication plus que 7 jours, p-c-q’il était invivable: Tout ces symptômes étaient amplifiés fois 10!

    Mon fils a un TDAH avec impulsivité en plus d’avoir des idées obsessives passagères: bref s’il décide d’obsèder sur une idée ou un détail, sa fixation devient interminable!

    On ne sait plus quoi faire, on rencontre le pédopsy demain justement, en espèrant que peut être Vyvanse pourra fonctionné……..Présentement il prend de la Clonodine, que nous considérons comme notre " piton Off" car ça l’endort…pour la nuit. Triste, mais oui nous endormons notre enfant pour pouvoir respirer et vivre un peu en soirée! Mais ceux qui vivent avec en enfant TDAH sévère hors contrôle, comprendrons ce que nous vivons!

    Bref, ce que j’aimerais savoir, si est- ce que vous avez expérimenté des effets du genre" intense et contraire" au début de la prise du médiacament? ET si oui, après combien de temps que les effets bénéfiques se sont fait sentir?

    Merci,

    Une maman au bout du rouleau!

    • Bonjour Kim,
      en fait, je ne sais pas si notre expérience peut être considérée comme potable puisque nous sommes encore plutôt inexpérimentés de ce côté. Nous avons essayé le Concerta et le Ritalin. Contrairement à vous, les effets secondaires n’étaient pas amplifiés (sauf peut-être avec le Ritalin qui coupe carrément l’appétit). J’ai plutôt l’impression qu’il est mal dosé. Comme vous, mon fils a un TDAH avec impulsivité. Ma pédiatre croit que le Vyvanse ne peut être utile dans son cas. Je remarque que le TDAH est traité par plusieurs intervenants et je me demande si ça ne serait pas la source du problème… vous dîtes un "pédopsy" pour psychiatre? Ma belle-soeur consulte un neurologue pour son fils ayant un TDAH… peut-être que ça pourrait être une avenue intéressante pour vous. Avec la liste de médicaments que vous avez donné, j’ai peur que votre enfant soit traité comme un sujet de recherche….! Il existe des cliniques spécialisées tel que la clinique des troubles de l’attention de Ste-Justine ou de l’hôpital Rivière-des-prairies, je ne sais pas si vous y êtes déjà mais sinon, j’envisagerais d’aller chercher de meilleures ressources… :(

      Bonne chance et tenez-moi au courant des développements :)

      • Nous avons été chez le pédopsy mardi et il nous fait réessayer le Biphentin, étant donné que le dernier essai de psycho-stimulant date à de 2007. Depuis, nous avons eu beaucoup de succès avec LT03 de Herba-concept. C’est naturel, mais pendant 3 ans, nous avons réellement vu une différence. Toutefois, comme bien des choses, on dirait que le LT03 a perdu son effet….:(

        Donc, nous retournons a la case départ! Le cas de mon garçon est très compliqué, car en plus d’avoir un diagnostic de TDAH + implulsivité et le trouble de l’opposition, il est trisomique( déficience légère)

        Les spécialistes savent pas trop comment le prendre…mais croyez-moi il n’a rien d’un trisomique ordinaire!! On m’a jamais proposé un neurologue…

        Bref, on réessaye le Biphentin avant le Vyvanse!

        On se tient au courant…

    • bonjour mon fils a 7 ans et a un tdah avec opposition impulsivite on a commencer ppar le ritalin apres le bipohentin pour finir avec le concerta qui fonctinne relativement bien avec un autre un anti psychotique qui se nomme le risperdal wowo la difference est majeur et sa personalité est sortie avec cette combinaison je ne veux pas faire la pub du risperdal mais pour nous ca nous soulage et enleve un fardeau puisque maintenant il fonctionne super bien partout !!

      • Je vais en parler avec son pédiatre. Merci beaucoup parce que dans mon cas, l’impulsivité et l’opposition sont très "marqué" depuis 1 an. Comment ça fonctionne ce médicament ? Posologie en liquide, pilule ??

        Merci pour la réponse. :)

    • Bonjour Kim nous avons vécu la même chose que vous et tous les médicaments ont eu un effet terrible sur notre beau garcon de 9 ans!Le seul qui a eu un peu d’effet positif est le Strattera mais on peu dire le moins pire! Bon courrage et on se parlera plus longuement sous peu! Pas facile de donner ces médicaments à nos beaux amours!

  40. Bonjour, j’ai 34 ans et je prend également ce médicament. Ce que je peux vous dire sur le sujet est que rien n’est parfait. Il y a des effets secondaires que je trouve plutôt désagréable. Je parle ici d’un effet anxiogène et stresseur et d’une hausse de tension artérielle (je suis sportif donc normalement j’ai une tension de 118/70 ce qui est très près de la normal de 120/80, avec le vyvance je suis à 140 sur 90 (approximatif)). Par contre, je bois beaucoup de café et je fume 1 paquet de cigarette par jour ce qui n’aide évidemment pas ma cause compte tenu du fait que ce médicament est dans la classe des amphétamines et est un stimulant.

    Par contre, outre les effets secondaires, je dois avouer que les résultats sont plutôt bons.

    – Meilleur gestion et organisation des pensées, concentration accrue
    – Moins d’agitation, beaucoup plus efficace dans ce que je fais

    Les effets que ce médicament apporte ne jouent aucunement sur la "personalité" proprement dite. Ils servent simplement à réguler les pensées chaotiques et à y mettre de l’ordre. Imaginez avoir des centaines et des centaines de pensées qui vous hantent à chaque seconde, S’il n’y a pas d’ordre et d’organisation c’est tout simplement invivable, passé d’une idée à l’autre sans jamais vraiment aller au bout de cette idée. Je peux vous dire que personnellement je trouve cela navrant de posséder une intelligence au dessus de la moyenne et de ne pouvoir m’en servir à sa juste valeur simplement parce que ma "gestion" de pensée est désorganisée.

    Il s’agit ici que d’un opinion d’utilisateur, je ne suis pas médecin, je travaille en informatique. Ce que je peux vous dire c’est que si vous me posez la question aujourd’hui à savoir si j’aurai voulu qu’on me donne cette médication étant jeune, la réponse est OUI OUI OUI et encore OUI. C’est à cet age que c’est le temps d’agir. On dit souvent qu’il n’est jamais trop tard et c’est vrai. Par contre l’enfance est le moment déterminant d’une personne et je peux vous dire que je pense souvent à comment aurait pu être ma vie si je n’avais pas été victime de ce problème. J’ose à peine imaginer la personne génial (pas que je ne le suis pas évidement lol) que j’aurai pu devenir si j’avais eu droit à Vyvanse quand j’étais jeune.

    Je vous souhaite bonne chance et surtout, ne prenez pas ce problème à la légère, je ne souhaite à personne d’avoir à vivre avec ca.

    • Merci Sébastien pour ce commentaire éclairant. J’aime évidemment entendre comme parent que nos choix sont les bons. J’entends souvent des commentaires négatifs des gens ou qui font la moue (ce qui veut tout dire) quand je leur dit que mon fils est médicamenté. Évidemment, le jugement ne vient jamais de ceux qui "vivent" avec ce trouble… j’espère seulement que mon fils sera de notre avis dans quelques années. :) Pour l’instant, il collabore à merveille! On verra bien. Merci sincère.

    • Bonjours, Je viens de débuter mon traitement avec vivance depuis deux jours et j’éprouve de la difficulté à m’endormir. Je songe à abandonner le traitement.Surtout que je n’en suis qu’au 20 mg et progressivement je dois augmenter. Je suis une personne qui n’a jamais eu de problème de sommeil et je considère ce facteur comme étant très important. Pensez-vous que je vais finir par m’adapter et trouver des solutions afin de palier à ce problème ???
      Merci

  41. en tant que jeune adulte avec un TDA n’ayant pas été traité dans mon enfant et mon adolescence => NE PAS RECEVOIR DE TRAITEMENT A EMPÊCHÉ MA PERSONNALITÉ DE S’ÉPANOUIR ET D’AVOIR UNE BONNE ESTIME DE MOI. C’EST PLUTÔT ÇA QUI M’A DÉTRUITE, TOUT LE DÉCOURAGEMENT ET LE MANQUE DE MOTIVATION ETC. Oui il faut s’assurer de trouver le bon médicament pour un enfant et le bon dosage et rester attentif. Mais de ne pas traiter et de mettre tous les traitements dans la boîte des drogues détruisant la personnalité des enfants a aussi des conséquences importantes sur la vie d’un enfant se développant avec un TDA, des conséquences très néfastes. Je suis ENFIN traitée depuis quelques années pour mon TDA et j’ai retrouvé goût à la vie, je découvre que la vie n’est pas un fardeau et que je peux être organisée et efficace et ne pas toujours être fatiguée et léthargique… J’ai dû essayer plusieurs traitements avant de trouver ce qui est bien pour moi et qui ne change pas ma manière d’être, mais m’aidant à fonctionner. Strattera a bien fait le travail mais depuis que j’ai essayé Vyvanse, je vois de très bons résultats….résultats que je ne croyais même pas possible.

    • Vos témoignages me font un bien immense. Comme parent, on se questionne toujours… ai-je fais le bon choix, la médication est-ce vraiment ce qui est le mieux pour mon enfant… etc etc. J’essaie de respecter sa personnalité, des forces et ses goûts mais certaines fois, je trouve difficile de l’accompagner… il y a comme une négation de sa part qui vient me chercher puisque j’y met tant d’efforts. Un jour il aura la maturité nécessaire pour accepter sa condition et prendre les moyens qui sont bons POUR LUI, je serai là pour l’aider. :) Je suis bien contente que le Vyvanse vous aide, il ne suffit parfois que d’avoir le bon médicament et ça fait toute une différence!

      • Bonjour, je sais que votre intervention date de plus de un an mais je sentais que je devais vous faire part de mon expérience. J’ai été diagnostiqué lorsque j’étais enfant comme souffrant de TDAH et on m’a donc prescrit du ritalin. Malheureusement et contrairement à vos enfants, je suis née à une époque ou ce trouble était peu connu et la médication peu développée et diversifiée. J’ai vécu une multitude de préjugés de gens ignorants qui m’ont beaucoup découragé à prendre cette médication (même à 9 ans et ce venant d’adulte). J’ai donc, pendant une longue période de temps tout fait pour ne pas prendre mon ritalin puisqu’aussi je détestais les effets sur ma sociabilité et mon appétit malgré le fait que j’étais passé d’un enfant à problème dont certains professeurs s’amusaient à me laisser savoir que j’allais devenir une future plaie sociale à un premier de classe. Après avoir tout fait pour convaincre mes parents d’abandonner la ritaline, on m’a prescrit de la dexédrine ce qui s’avéra fonctionner comme un charme pour moi, c’est à dire que tous les effets appréciés du ritalin y était sans les effets secondaires déplaisants. Cela a duré jusqu’à 14 ans soit en secondaire deux ou j’ai tout abandonné de la médication sachant bien que j’étais toujours tdah mais croyant qu’avec la maturité je pourrait régler ce problème de façon non pharmaceuthique. Ma vie était tout de même très bien malgré sans la médications mais tranquillement, lorsque je fut moins encadré soit au cegep, je n’étais aucunement capable de gardé une constance et etre performant dans tout ce que j’avais: cours, travail, blonde, amis et j’ai longtemps laissé les problèmes dégénérer jusqua m’auto médicamenter avec de l’alcool et du cannabis et jusqua me sentir très déprimé et très mal meme si j’avais tout pour moi et que j’ai accomplis pleins choses. Aujourdhui, j’ai réaccepté mon problème et suis traité avec du vyvanse ce qui est parfaitement adapté pour moi et je me dis que même si j’ai toujours été bien apprécié et actif, si je n’avais pas arrêté et suivi les conseils des méédecins, j’aurais pu faire bien plus et je sais qu’Avec les nombreuses années les choses aurait pu vrmt dégénéré et aujourdhui je suis plus confiant que jamais, j’ai du succès dans toutes les sphères de ma vie ce qui n’étais pas le quand avant. Bon tout ca pour vous dire que vous rendez un excellent service à votre enfant en le médicamentant même si celui si fera tout pour vous faire sentir que cest le contraire. Vous êtes un excellent parent.

        d’un tdah maintenant mature, qui a fait douté sa mère et qui en pris conscience(pas trop tard mais ca aurait pus etre plus tôt)

      • Merci ! Nous essayons tout pour notre fils qui aura 9 ans à la fin du mois de novembre 2011 et c’est très difficile encore. Votre témoignage me rassure beaucoup. Merci !

    • Bonjour,

      Ma fille de 24 ans pense qu’elle a un TDA. Je ne l’ai pas vu avant car elle a assez bien réussi ses études. C’est en connaissant plus sur le sujet car son jeune frère de 11 ans a un TDA diagnostiqué et médicamenté depuis 2 ans que nous avons découvert que probablement son cas aussi. Elle veut commençé sa maitrise et se demande sérieusement si elle doit consulter car les stratégies de compensation ne fonctionnent plus…. votre témoignage m’encourage et vais lui transmettre vos commentaires. Merci

      • Ça vaut TELLEMENT la peine de s’arrêter à comprendre ce qu’est le TDA et ses différents impacts sur notre vie lorsqu’on pense en avoir un, MËME LORSQU’ON A DÉPASSÉ LA VINGTAINE ! Rendu à cet âge on s’est développé en pensant que c’était normal de déployer telle ou telle quantité d’efforts pour une tâche donnée ou pour simplement vivre au quotidien. On s’informant on comprend mieux notre personnalité, les « pourquoi » de certaines actions/réactions dans le passé, ça permets de déculpabiliser beaucoup !
        Je réussissais tellement bien à l’école que personne ne se doutait de rien. Je semblais juste désorganisée dans ma manière de gérer mes devoirs, travaux, études, etc. Mais avec le rush d’adrénaline et l’hyperfocus que mon TDA apportait la veille d’examen ou de remise de travaux, j’arrivais toujours à tout rattraper et être au-dessus de la moyenne en plus ! C’était ma manière de fonctionner. Tout mon secondaire…tout mon cégep…et je m’enlignais pour faire mes études d’université de la même manière. Mais 6 mois avant j’avais débuté pour la première fois la médication pour le TDA. Cette année là d’université fut étrange. Même si je sentais les bénéfices de la médication, je procédais encore de la même manière dans mes études parce que c’est tout ce que j’avais développé. Je me sentais en sécurité là-dedans bien que c’était épuisant de faire ces sprint intenses d’étude et de travaux. La médication n’était pas encore ajustée, j’ai dû changer de médicaments (ritalin, concerta, aderall, wellbutrin, strattera, vyvanse) etc. J’avais donc une période d’adaptation, où je devais faire des tests pour ajuster mes doses…Inévitablement je me retrouvais dans des phases où les effets secondaires prenaient le dessus sur les bénéfices. Tout cela affectait mes études, ma manière de fonctionner. Lorsque je devais finalement me résigner à admettre qu’un certain médicament n’était pas convenable pour moi, je perdais espoir. Je me disais « Tout ça est compliqué, je trouverai jamais rien qui me convient, ah pis tant qu’à faire aussi ben tout arrêté….si j’ai réussi à vivre sans tout cela jusqu’à date, aussi ben laissé faire. » Mais le courage et l’espoir de trouver quelque chose qui me conviendrait et qui « allait me libérer » refaisait surface. Je me suis ÉNORMEMENT informée. J’étudiais à l’université en psychologie justement, je lisais, je cherchais sur internet, je trouvais des livres de médecins/psychologues des Etats-Unis, des rapports de recherches, etc. J’ai la chance d’avoir un médecin qui me fait confiance et qui me laisse prendre des décisions, faire mes ajustements, écoute mes propositions, qui est à l’écoute. Il est conscient que c’est un domaine où on ne sait pas tout encore. Que chaque fois qu’il a une conférence pour faire un « update » , ce que lui présente vient de recherches, d’études, des commentaires/expériences de différents patients et médecins. Je suis moi aussi une patiente qui peut aider à mieux comprendre le processus de sélection du médicament, l’ajustement du dosage, les variations de réactions de mon corps selon les circonstances différents (SPM, fatigue, stress, études vs travail, etc) Vers la fin de mon année je me suis stabilisée, adaptée et je voyais que j’adaptais peu à peu mes stratégies. J’ai cessé d’aller à l’université pour l’instant. J’ai besoin de vivre autre chose que les études, la stabilité d’un travail au lieu des variations d’une session d’université. Je suis présentement tellement heureuse. Libérée. Je ne cours plus derrière ma vie. Je vis pleinement chaque jour. La preuve que c’est possible de trouver le médicament qui nous convient, le dosage, la situation de vie, etc. et d’être heureux !

        Faites-vous confiance. Chaque personne est unique, chaque TDA/TDAH est unique. Nous avons différents troubles ajoutés ou qui ont découlés du TDAH (dépression, anxiété, troubles d’opposition, etc) et ceux-ci doivent être pris en considération avec la médication pour ne pas exacerber d’autres symptômes et ainsi nuire. Garder tout cela en tête lorsque vous lisez les commentaires de tous et chacun. Ce qui fonctionne pour un, peut être un désastre pour un autre. Ce qui s’applique à un ne s’applique pas nécessairement à l’autre. Mais il est bon de s’encourager, s’informer, s’entraider, se donner de nouvelles pistes, etc. D’ailleurs j’aimerais vous laissez avec cette piste à explorer : Beaucoup de gens avec un TDA/TDAH ont aussi un SPD (sensory processing disorder). Lorsque j’ai découvert ce livre : «Sensational Kids» de Lucy Jane Miller, Ph.D., OTR (occupational therapist), j’ai été ébahie de me découvrir ! Ça expliquait tant de choses !!! Son premier livre "The Out-of-sync child" aussi est merveilleux :) Ce n’est pas pour faire un autre diagnostic que je vous parle de cela mais uniquement parce que je ne pouvais cesser de sourire en lisant ce livre ! "Ah !!! C’est pour ça !" Quelle libération de me comprendre….de mettre des mots sur des sensations incomprises, des réactions étranges, etc. Je n’ai pas pour l’instant de documentation en français à vous conseiller mais…je vous reviendrai là-dessus ! Bonne journée à tous ! Gardez espoir !

    • Bonjour!! pour ma part j’ai 30 ans et je viens de débuter cette nouvelle médication qui ENFIN me permet de vivre normalement!! Comme la pluspart des gens ici, j’avais essayé tout les sortes de médications possible pour mon TDAH….on m’a même déclaré bipolaire vu que rien fonctionnait et que cela affectait beaucoup mon humeur. Maintenant je prend ce médicament et tout est merveilleux, beaucoup plus d’énergie, de concentration et je n’ai plus de moment d’impulsivité dans mon caractère!! Pour ce qui est des effets secondaires pour ma part je n’en ai pas vraiment mis à part une perte d’appétit lors du plein effet du médicament ! Donc je vous souhaite autant de chance que moi et de trouver le bon médicament pour vous !!

      • Bonjours, Je viens de débuter mon traitement avec vivance depuis deux jours et j’éprouve de la difficulté à m’endormir. Je songe à abandonner le traitement.Surtout que je n’en suis qu’au 20 mg et progressivement je dois augmenter. Je suis une personne qui n’a jamais eu de problème de sommeil et je considère ce facteur comme étant très important. Pensez-vous que je vais finir par m’adapter et trouver des solutions afin de palier à ce problème ???

    • impressionant lol j’ai l’impression que j’aurai pu ecrire mots pour mots ton vecu et ressenti, j’ai 30 ans et je vient tout juste d’etre diagnostiqué jusque la ma vie a ete exactement la tienne. je suis sous concerta et pour l’instant je trouve pas trop de difference alors je suis contente que tu site le strattera comme efficace pour toi je pourrais en parler a mon neuropsy a mon prochain rendez vous si le concerta fait pas mieux d’ici la (j’ai commencé il y a 7 jour, 4 a 18mg, puis 36 mg pendant 4 jours (jen suis au 3em) avant la dose de 54mg a laquel je doit rester. j’ai dis a ma psy en pleurant "j’aurai pu avoir une autre vie" (sous entendue si j’avais ete diagnostiqué et traiter plus tot) et elle m’a dis qu’une maman qu’elle avait reçu pour le tdah adulte aussi lui avait sortie exactement la meme chose en pleurant aussi. on est tellement d’adulte a avoir grandi sans aide rien qu’avec des remontrace, des chatiements, des critiques amlgré tout nos efforts (inutiles) pour etre meilleurs. j’espere que maintenant que c’est mieux diagnostiquer plus aucun avenir ne sera gacher comme le notre l’a ete.

    • Je suis un homme de 27 ans. Mon TDA a été diagnostiqué cette année suite à discussion avec un collègue qui en souffre. Ça m’a poussé à en parler avec mon docteur lors d’un consultation. Les symptômes que j’ai, je les ai toujours eu mais au lieu de penser qu’ils étaient traitables, j’ai cru qu’il faudrait que je vivent avec. Je pensais que j’étais fait ainsi. J’oubliais plein des trucs et les gens considéraient que c’était de la négligence et j’ai fini par développer des problèmes d’anxiété à cause de ma distraction. J’avais constamment peur d’avoir oublié un truc important. Je revérifiais si j’avais verrouiller les portes de ma voitures ou de mon appartement plusieurs fois. J’avais toujours peur d’avoir oublié de d’éteindre la cuisinière ou la cafetière. Ce n’était pas comme un TOC parce que malheureusement, j’oubliais ces trucs importants à l’occasion…même en étant plus que vigilant. Quand j’ai commencer à être traiter ma vie a changé…pour le mieux! Ma distraction a presque complètement disparu. Je me demande aujourd’hui comment j’ai pu faire pour me passer de ça pendant tant d’années. Si vous avez des enfants qui souffrent de ce type de troubles et que vous refusez le traitement aux psycho-stimulants en disant que vous les drogués, vous êtes des idiots et malheureusement, ce n’est pas vous qui allez en souffrir mais vos enfants! Pensez aux problèmes qu’ils devront affronter (Stress, rejet, manque d’estime de soi). Pensez à votre enfant d’abord…

      Pour ceux qui n’ont pas de TDA ou de TDA/H et qui n’ont aucun proche qui en souffre, ayez donc la sagesse de vous éduquez avant de cracher et les psycho-stimulants qui soulagent les symptômes de ces troubles. Les gens affectés ne pourront que vous en remercier.

    • j’ai vécu la meme chose.. moi en plus jai appris que je suis bipolaire de type 2 et enfin je suis traité pour ma bipolarité et mon tdah que mes 2 filles ont donc je suis la souche grâce a leur diagnostique jai pu trouver mon probleme et je men porte tellement tellement mieux jai enfin des projet davenir. ma vie a totalement changer aussi… A ceux qui ont des préjuger envers cette médication ne savent tout simplement pas du tout de quoi ils parlent. :) et j’approuve et seconde absolument tout ce que tu dis.

    • L’ensemble des études récentes tendent à défaire ce mythe. Il serait peut-être préférable de vous renseignez-vous davantage.

      • Il y aura toujours des gens qui diront que ce sont des drogues, que ça affecte la personnalité des enfants, etc. etc. Mais comme une maman a récemment écrit dans les commentaires… ces gens ne vivent pas avec des enfants TDAH, ils ne connaissent pas l’effet réel de la médication… ils font simplement le raisonnement "cause à effet" sans vraiment trop savoir de ce qu’ils parlent. On parle de psychostimulants et plusieurs disent que nos enfants sont zombies après le prise de Ritalin ou autre méthylphénidate… alors qu’au contraire, on parle de stimulation! Comme vous dites Janic… ils devraient se renseigner davantage…

    • Vivez-vous avec un enfant atteint de TDAH? Moi oui et croyez moi si je lui donne ce médicament ce n’est pas par plaisir. Il a un problème neurologique et a besoin d’aide.

      • Moi aussi j’ai deux filles qui son TDAH et moi même c pas une partie de plaisir sûr .

    • Je lance le défi à qui me juge de rester une semaine avec mon fils sans médication !! J’ai pu enfin passer du temps de qualiter avec lui, chose qu’on ne pouvait plus faire …

    • Il y a des spécials, tu viendra corriger le retard de langage et la dyspraxie quand ton enfants a pas du tout d’attention et qui a un syndrome de l’opposition. ensuite on s’en reparlera.

    • La médication comble un manque de leur cerveau tout comme l insuline pour un diabétique. Je suis d accord avec vous certaines personnes devraient se renseigner un peu plus et pas juste sur les effets secondaires. Croyez moi, si cela n’était pas nécessaire je ne donnerais pas de medic a mon fils et je ne crois pas être la seule a faire ce dure choix.

    • J’ai commencée à consommer le vyvanse voilà 3mois .Dès le premier jour,j’ai dévloppée une forte addiction au produit .Je ne voulais pas de cette médication mais j’ai du accepter la prescription de mon medecin par obligation en rapport au conditions que mon agente d’emploi qc m’a donnée afin d’addérrer au programe alternative jeunesse… j’ai un lourd passé de consommations d’amphétamine (speed) auquel j’ai réussi à me sevrer! Aujourd’hui je me retrouve en vain avec un problème de toxicomanie beaucoup plus pénible ! je me suis battu pour retourner sur les bancs d’école ….. vyvanse a le même effets qu’un speed …en plus d’abuser du vyvanse,je me suis remise à consommer des speeds pour combler les crises de manques .

      je me sent prise au piège , J’en veut a mon médecin et à cette société d’inconscients!
      mais c’est d’avoir entendu mon médecin me dire qu’il prescrit ça à des enfant!!!!!!!
      ÇA j’en reviendrai jamais….

      • As-tu mentionné à ton médecin que tu as été accro aux amphétamines? Pour ce qui est du Speed, la seul personne à blâmer, c’est toi. Retourne voir ton médecin et arrête le speed!

      • Ce que tu dois comprendre c’est que lorsque ton cerveau ne suffit pas ça ne fait que compenser ça n’agit pas comme un speed mais ça fait le contraire, ça te concentre sur une chose, ça arrête ton cerveau d’aller à 300 à l’heure et dans pleins de directions en même temps!. Ta dose doit être bien ajuster par contre, trop forte elle enlève le bénéfice . Tu peux arrêter sans aucun problème sans faire AUCUNE dépendance et je parle par expérience, c’est comme l’insuline d’un diabétique, si tu en as besoin bien sur! Par contre si tu n’en a pas besoin en effet que cela te speed. Ce que tu dis ici c’est de la mésinformation. Pour toi, qui n’en a probablement pas besoin, ça t’a donné cette effet. Et de plus aucun agent ou médecin ne peut t’obliger à prendre une médication, tu peux demander une contre expertise

      • selon moi, et je ne suis pas médecin, mais cette médication n’était pas pour toi ou mal dosé. Mon fils en prend et n’est pas du tout speedé! Il est juste plus attentif, et plus calme, comme les autres jeunes de son âge. Il faut faire attention que ce médicament soit prescrit avec la bonne dose et aux gens qui en ont réellement besoin, change de médecin…..bon courage!

    • HAHAHAHAAHAHAHAHA "detruisent la personnalite et conduisent a des dependances dangereuses"????????? non mais de quel sorte de "mere" est-tu?? du monde comme toi on n’en veux pas icite, du monde qui se font des idee sans meme s’etre renseigner au bonne personne! moi j’en prend depuis 2 ans, je suis etudiant et sa m’aide ENORMEMENT!,
      nous ne pouvons PAS devenir acro a ces type de "drogue"! sinon croirait-tu VRAIMENT, qu’il nous les offrirrai pour les enfant et adulte?! NON?!
      de meme que il y a des matin que je l’oublie de la prendre car je ne sens pas l’envie dutout
      de prendre une vyvance! (et ma dose est de 60mg) alors avant de critiquer la vyvance va donc consulter!!!!
      car il y en n’a beaucoup comme moi pour qui sa aide!

      MERCI !

Soumettre un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s